Suspension du Hajj 2020 ? c’est déjà arrivé dans l’histoire musulmane (1ère partie)

Avec l’idée (juste une idée pour l’heure) de l’éventuelle suspension du Hajj 2020, et après avoir lu quelques commentaires ici et là sur facebook du genre :

Mais non, le Hajj ne pourra jamais été suspendu

Allah ne laissera jamais cela arriver

Je me suis demandé d’où pouvait venir cette certitude qu’ont certains de nos frères et soeurs puisque dans l’histoire musulmane, le Hajj a bel et bien été déjà suspendu, et pas qu’une année 🙂

Disons que l’arrêt total du Hajj, au sens personne n’a fait son Hajj telle année, n’est pas du tout quelque chose d’imaginable, il est en effet irrationnel d’imaginer que même les habitants de Makkah n’aient pas effectué le Hajj une certaine année.

Mais lorsque l’on parle de suspension du Hajj on parle évidemment de l’impossibilité pour les musulmans du monde (ou de certaines régions) de se rendre à Makkah pour diverses raisons.

Si l’éventuelle suspension du Hajj 2020 est sur fond de crise sanitaire, vous allez voir qu’à travers l’histoire, les raisons étaient bien diverses 🙂

Pour rendre l’article digeste, je le publierai en 2 parties inchaAllah.

Hajj de l’an 865 (251H) : le massacre à Arafat

Un certain Ismail Ibn Youssef Al Oukhaïdir (surnommé Ismail le sanguinaire, vous comprendrez pourquoi) a lancé une attaque d’une violence inouïe contre Makkah en l’an 251 de l’hégire signe de rébellion contre la gouvernance Abbasside. Il y est resté avec ses hommes 50 jours durant lesquels ils ont accumulé les pillages, les meurtres etc.

Il a tenté ensuite de faire la même chose à Médine, mais ses habitants y ont montré de la résistance, après un siège non concluant Ismail Ibn Youssef décida de repartir à Makkah puis à Jeddah et asseoir sa domination sur une bonne partie du Hijaz.

Peu de temps avant le début de la saison du Hajj, l’armée Abbasside est arrivée à Makkah, rejointe par celle de Ismail Ibn Youssef, les 2 parties ont du s’affronter le jour de Arafa à Arafat avec à la clé la défaite de l’armée du gouverneur Abbasside Al Mou3tazz Ibn Al Moutawakkil, un millier de pèlerins y furent tués (le peu de pèlerins qui y étaient l’année là), tandis que tous les autres ont fui Arafat pour sauver leurs vies sans terminer leur Hajj.

Ismail Ibn youssef décéda à Jeddah l’année suivante (252H) à cause de la variole, à l’âge de 22 ans, oui oui, vous avez bien lu, il a accompli son massacre à Makkah et Arafat alors âgé de 21 ans seulement. (Voir Tarikh Ibn Khaldoun)

Hajj de l’an 930 (317H) : L’invasion de Makkah par les Qarmates (القرامطة)

Il s’agit d’un courant dissident du chiisme ismaélien.

Le jour de tarwiya (8 dhoul Hijja de l’an 317H) Abou Tahir, roi de Bahraïn et chef des Qarmates, envahit le Haram à Makkah, y fait tuer pas moins de 30 000 pèlerins en état d’ihram qui s’apprêtaient à se rendre à Mina et finit par voler la pierre noire (Al Hajar Al Aswad) et l’envoya à Hajar, sa capitale (la ville saoudienne actuelle de Qatif, pas loin de Dammam).

La pierre noire n’a été restituée qu’en l’an 339H, soit une absence de 22 ans. Ibn Al Jawzi (le petit fils) affirme dans son livre « Mir’at Az-zaman » que personne n’a fait son pèlerinage entre les ans 317H et 326H de peur des Qarmates et leur barbarie, soit pendant 9 ans.

Hajj de l’an 983  (372H) : Les conflits politiques

Sur fond de conflit entre les Abbassides (basés en Irak) et les gouverneurs des Banou Abid (basés en Egypte), Ibn Al Jawzi (le petit fils) rapporte dans son livre « Mir’at Az-zaman » que le Hajj fut suspendu pendant 8 ans (jusqu’en l’an 380H donc) pour tous les musulmans d’Irak.

Hajj de l’an 1021 (411H) : La grande famine

Profitant de l’affaiblissement de la dynastie Abbasside plusieurs sultans et gouverneurs se sont livré une série de guerres qui les a davantage affaiblis, et qui a surtout épuisé leurs ressources au point d’avoir provoqué une énorme famine. Ibn Al Jawzi (le grand père) dit dans son livre « Al Mountadham » que les gens avaient fini par manger [les cendres de palmiers, …, les chiens et les mulets … et le Hajj fut annulé cette année]

Hajj des ans 1027-1030 (417H) : L’insécurité des routes

L’Imam As-souyouti dit dans son livre « Housn-oul Mouhadara » au sujet des événements de ces années et particulièrement de l’an 417H :

Seuls les égyptiens ont pu accomplir le Hajj cette année (417H), personne parmi les gens d’Irak et du Machriq [tous ceux qui doivent transiter par l’Irak parmi les musulmans d’Asie] n’a pu le faire à cause des bédouins [les tribus qui agressaient et pillaient les caravanes de pèlerins]. Il en fut de même les années 418H et 419H où même les égyptiens n’ont pu l’effectuer. Seule exception, un groupe de pèlerins depuis Kourassân (Iran actuel) se sont rendus à Jeddah par voie maritime. En l’an 420H, seuls les égyptiens ont accomplir le Hajj.

Un autre événement de l’an 417H explique l’impossibilité pour les gens d’Irak et de Khourassân d’effectuer le Hajj : Le froid 🙂

En effet, cette année le Hajj avait lieu en plein hiver (janvier), Ibn Al Athîr raconte dans son livre « Al kâmil fi At-târîkh » qu’il a fait tellement froid cette année que tous les cours d’eau avaient gelé y compris le fleuve Le Tigre, ce qui avait rendu l’agriculture impossible (principale activité de la région) ce qui a évidemment eu des conséquences négatives sur les ressources des gens.

En attendant la suite de l’article, vous pouvez déjà lire celui du risque de suspension du Hajj 2020 ICI :

Hajj et Omra 2020 : le Coronavirus risque-t-il de les faire annuler ?
Besoin d'aide ?

Partir En Omra c’est 250 articles déjà publiés, il y a donc de fortes chances que vous y trouviez réponses à vos questions. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez toujours m’envoyer un message via le formulaire de contact ci-dessus 😉

Sami
Sami
FONDATEUR PEO


Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de