Privatisation des services du Hajj : se faire racketter légalement ?

Dans les cartons depuis 2/3 ans, c’est désormais chose faite : l’Arabie Saoudite vient de valider définitivement la privatisation des services du Hajj. Laissez moi vous expliquer le pourquoi du comment et ce qui changera pour nous.

Que sont les « services du Hajj » déjà ?

Tout d’abord qu’entendons nous par « services du hajj » ?

Par « services du Hajj » nous entendons les choses suivantes :

  • La gestion des des affaires administratives des pèlerins
  • S’assurer que les pèlerins sont bien installés dans leurs hôtels
  • Guidage et orientation des pèlerins perdus
  • L’hébergement dans les campements à Mina, Mouzdalifa  et Arafat (et depuis 2 ans, même le pension complète)
  • Gestion et intendance des différents déplacements (aéroport-hôtel, mais aussi Makkah-Madinah et les différents déplacements entre les lieux des rites)
  • Distribution de l’eau de Zamzam dans les lieux de résidence des pèlerins (pas beaucoup de monde le sait, chaque pèlerin a doit à 1,5l de zamzam par jour, et c’est directement livré dans nos hôtels sous forme de grandes bonbonnes bleues)

C’est à peu près ça.

Alors si vous avez déjà été au Hajj vous avez remarqué que nous dépendons tous d’un NUMÉRO de campement, il y a un code couleur (rouge et qui vont de 28 à 52 pour nous autres européens).

On le retrouve (ce numéro) sur nos badges, sur nos bracelets, sur les portes d’entrée de nos campements à Mina, Arafat etc.

Comment cela fonctionnait jusque là ?

Même si vous avez déjà effectué votre pèlerinage, ce n’est pas du tout dit que vous ayez compris le fonctionnement du délire lol, moi même il m’a fallu plusieurs années :)))

Jusque là tous ces services étaient délégués, par l’Etat saoudien, à des « organismes » à but non lucratif (le gros mdr quoi, vous allez comprendre dans quelques instants).

Ce logo vous dit quelque chose ? 🙂

motawif-europe

C’est l’organisme qui gère les affaires des pèlerins de Turquie, d’Europe, d’Amérique et d’Australie dont nous dépendons nous les européens, mais c’est pareil pour les pèlerins du monde entier, ils ont tous leur organisme dédié.

Cet organisme lui même est organisé sous formes de « bureaux », chacun de ces bureaux gère un campement à Mina et Arafat (donc quelques 5000 pèlerins). Ci-dessous par ex, l’entrée du campement 47 à Mina, vous l’aurez compris, qui dépend du bureau des pèlerins n°47 :

campement-mina-europe

Il y a un 2ème organisme qui gère la distribution de l’eau de Zamzam et un autre qui gère le guidage et l’orientation des pèlerins. Ces deux derniers ne valant pas grand chose « financièrement », parlons du plus gros : celui qui gère les campements à Mina, Mouzdalifa et Arafat.

Une sorte de concession sous agrément

L’organisme qui gère les affaires des pèlerins octroie un « droit d’exploitation » à une personne physique, officiellement gratuitement, mais officieusement inutile de préciser que c’est la boucherie pour obtenir un tel droit. La personne qui obtient ce droit d’exploitation se voit attribuer un campement à Mina, Mouzdalifa et Arafat, ça va vous suivez toujours ? 🙂 dans l’exemple précédent du bureau 47, il s’agit de Mr Shawkat Ali Mohamed Morsi (comme vous pouvez le lire sur le panneau).

Et c’est là où ça devient la vraie boucherie, car chaque personne gestionnaire de bureau nous IMPOSE les prix qu’elle veut, avec les conditions qu’elle veut, quand elle veut comme elle veut. Et les organisateurs doivent s’y plier sans broncher car sans contrat de services à Mina, impossible de débloquer les visas. Comme ils savent que l’on dépend d’eux pour les visas, et bien ils en jouent à la sans pitié.

Je vous donne un exemple concret, en 2018, à 1 mois et demi du départ, donc à 2/3 semaines du dépôt des demandes de visa à Paris, le Motawif dont on dépendait nous a demandé à la « Pharaon » de lui rajouter 25 000 euros environ sans quoi il ne nous donnerait pas le contrat (nécessaire pour les visas).

En 2019, ils nous ont obligé de leur acheter la prestation pension complète à Mina (alors qu’on avait déjà acheté cette même prestation auprès d’un fournisseur indépendant). Non, vous ne rêvez pas, on a payé 2 fois la même chose.

Vous savez comment on appelle ça ? Du racket, de l’extorsion, du comportement mafieux. Les pèlerins ne savent pas ce genre de détails, et les agences assument à 100% ce racket (qui est donc déduit de leurs marges et qui les plongent parfois dans le fait de travailler à perte).

Malheureusement, la situation de monopole exige de notre part une soumission à ces exigences. Et devant Allah le jour dernier, nous serons tous debout tout nus pour répondre de nos actes.

La privatisation des services du Hajj, ça donnerait quoi ?

Tous ces organismes « publiques » sont maintenant devenus des sociétés à participation au capital (sorte de SARL), cela veut tout simplement dire que le but lucratif est officiellement assumé 🙂  (alors que ça la jouait non lucratif jusque là)


Sur le papier on nous promet une « libération du marché » des prestations à Mina et donc une amélioration considérable des services proposés.

Ok, moi je veux bien, mais à quel prix ? est ce que cela ne fera pas exploser encore plus les prix pratiqués ? La réponse est évidemment OUI, car en faisant passer tous ces bureaux de pèlerins en entreprises privées, ils seront sujets à l’impôt sur les sociétés et autres frais fiscaux dont ils étaient exempts jusque là. Et qui c’est qui va compenser cette hausse encore une fois ? Le pèlerin bien entendu.

N’y aura-t-il pas une entente illégale sur les prix ? (ne soyez pas choqués, c’est déjà le cas entre les différents bureaux de pèlerins)

Et pire, n’y aura-t-il pas une explosion des prix SANS amélioration des services vendus ? (je ne suis pas pessimiste, c’est juste que nous connaissons très bien ces gens)

L’Arabie Saoudite affiche de plus en plus ses ambitions de faire du Hajj et de la Omra une vraie industrie multipliant les revenus générés par ces derniers.

Quant à nous, pèlerins

Je sais par expérience que ce genre d’articles va conforter certaines personnes dans le fait de « boycotter » le Hajj, une sorte de légitimation du fait de ne pas effectuer son pèlerinage. A ces gens je dirais qu’on parle ici de Hajj et non de vacances à Dubaï ou Marrakech. Nous sommes redevables à Allah du pèlerinage, c’est une lourde dette qu’il est grave de mourir sans s’en être acquitté (en en ayant eu les moyens et la possibilité).

Allah qui a permis à ses invités d’accomplir le Hajj lorsqu’il était à 1000€, est le même Allah qui le leur a permis quand il est devenu à 5000€, et ce sera toujours le même Allah qui le leur permettra s’il venait à coûter 20 000 euros.

Du point de vue du pèlerin, le Hajj est d’abord une affaire d’intention et de désir, une affaire spirituelle, une affaire de servitude, ce n’est donc pas une prestation commerciale. Interrogeons nos intentions !

Le musulman doit brûler de désir d’aller au Hajj, et c’est simple :

  • Il en a les moyens ==> il y va
  • Il n’en a pas les moyens ==> il n’y va pas (et Allah le récompensera pour son intention)
  • Et le rendez-vous est donné le jour dernier pour le procès de ceux qui auront abusé des pèlerins de quelque manière que ce soit

Combien de fois ai-je entendu de la part de personnes n’ayant jamais fait leur Hajj (en parlant du prix) dire :

À ce prix là je préfère aller faire une croisière, faire un circuit au Pérou pour toute la famille etc.

Quant à nous, NON, nous préférons répondre à l’appel d’Allah, quoi qu’il nous en coûte !

nous préférons aller poser notre front sur la terre de Makkah, Madinah, Mina, Mouzdalifa et Arafat,

nous préférons aller coller notre poitrine à la Kaaba,

nous préférons aller faire une cure de Zamzam,

nous préférons aller marcher là où LES prophètes ont marché,

nous préférons aller exprimer notre gratitude au prophète 3alayhi salam et ses 2 nobles compagnons,

nous préférons aller nous recueillir au Baqi’ remercier les nobles compagnons pour leur dévouement au service de l’Islam,

nous préférons aller pleurer à Ouhoud et remercier ces martyrs à qui nous devons notre islam aujourd’hui,

nous préférons aller saluer notre mère la noble et pure Khadija qu’Allah élève son rang,

etc etc etc etc.

Pour tout cela, nous serrons la ceinture, pour tout cela nous faisons le maximum d’efforts, pour tout cela nous sommes prêts à tous les sacrifices, pour tout cela nous sommes prêts à TOUS LES sacrifices.



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005.J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.
S’abonner
Notifier de
9 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
1 mois il y a

baraka Allah fik, très riche en renseignements.
Le hadj est un investissement pour l’au-delà…Qu’Allah nous accepte de part sa grâce et son agrément amin

Linda
1 mois il y a

J’aime bien la fin, le pourquoi on fait son hajj…mais le problème c’est que ça redonne envie d’y retourner…
SobhannAllah certaines choses n’ont pas de prix et celui-là est le meilleur exemple dans cette dounia.
Que Dieu Permette à tous ceux qui en rêvent (et il y en a…) d’accomplir ce pilier quel que soit son prix

Asma
1 mois il y a

Salam aleykom,

Q Allah facilite a chacun, ça promet pour l’année prochaine ( si le hajj est maintenu pour tout le monde)

Déjà deux fois que le hajj est repoussé. Qu Allah nous permette de l’accomplir.

Mina
1 mois il y a

Soubhana Allah même si cela me coûterait plus d’1 million j’y retournerai in sha Allah parce que cela n’a pas de prix devant le merveille de medine la Lueur de makkah et la sage de mina mouzdelifah et arafa qui me fais penser au jour dernièr
Mon désir d’y retourner est plus grand que mon premier hajj

Laïla
1 mois il y a

Barakallah ofik !

Belladjou hasdin
1 mois il y a

Balak allah o fik pour info
Kheir in cha allah
Allah nous facilite amine

Benghanum
1 mois il y a

Assalem oilikoum , C’est malheureux de voir que le pèlerinage s’enfonce en bizness au détriment de musulmans qui rêverai de pouvoir l’ accomplir, le résultat sera qu’il y aura beaucoup lus de monde qui n’ auront pas les moyens de l’ accomplir ou de pouvoir le faire en épargnant très longtemps pour certains et en y allant âgée et probablement avec une santé moindre. Je suis d’ accord avec le frère, il reste une obligation si les moyens et la santé le permettent, néanmoins, on ne doit pas rester muselee face à tant d’injustice nous concernant, le musulman doit dénoncer… Lire la suite »

9
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x