Hajj en couple : quelques clés pour le vivre en toute sérénité

[Article rédigé par Linda] Vous avez tellement rêvé de partir au Hajj en couple, vous souhaitez vivre intensément cette aventure avec l’élu (e) de votre cœur, je vous livre quelques conseils tirés de ma propre expérience et de ce que j’ai pu observer en espérant qu’ils vous seront utiles InchAllah afin de ne pas tomber dans les pièges tendus par Ibliss.

Le Hajj en couple : savoir faire preuve de détachement

Il est vrai que partir avec son mari est souvent une nécessité pour toutes les femmes de moins 45 ans, c’est même obligatoire si on n’a pas la possibilité de partir avec un autre mahram : père, frère, oncle…

Ceci dit, et même si on a envie de tout partager ce qui est bien normal, je ne peux que préconiser un certain « détachement » qui sera aussi bien sur le plan physique que spirituel.

Il faut essayer de voir son mari plutôt comme une créature de Dieu et plus juste son mari.

Je m’explique, on est là pour effectuer notre Hajj et rien ne doit nous détourner de cet objectif.

Le Hajj, c’est avant tout une affaire personnelle entre nous-mêmes et notre Créateur et là à cet instant on est plus la femme de ou le mari de mais on redevient simplement un serviteur de Dieu.

Quand je parle de détachement physique, il s’agit d’ores et déjà de ne pas partager la chambre avec son conjoint car mis à part le prix qui reste assez dissuasif (mais pas assez pour certains lol, faut compter 1000 de + par personne), je trouve cela dommage qu’on ait réussi à tout abandonner derrière nous pour ce voyage (boulot, enfants, famille, amis, …) mais qu’on n’arrive pas à se détacher de son mari ou femme.

Et on ne va pas se mentir, derrière ce besoin de chambre double  se cache indiscutablement une peur de l’autre, un besoin de sécurité, on ne veut surtout pas prendre le risque de la « mauvaise compagnie ».

Combien de personnes ai-je déjà entendu dire que la chambre double était la condition sine qua non pour partir et que le prix exorbitant repoussait un peu plus chaque année le projet, ou bien qu’ils pensaient qu’ils pourraient rater leur Hajj si les personnes dans la chambre ne leur convenaient pas, ou des disputes au sujet de la climatisation …

Autant de sujets de discorde qui vont jusqu’à empêcher certains de partir

Cela est désolant mais ce n’est autre qu’une astuce d’Ibliss pour nous dissuader ou semer le trouble.

Hajj en couple : quelques clés pour le vivre en toute sérénité

Un conseil ?

Demandons à Allah de placer sur notre chemin de « bonnes personnes » et le laisser faire le reste.

Egalement, refuser de partager sa chambre avec d’autres personnes que son con conjoint est un leurre tendu par Ibliss car à un moment, ce fameux 8ème jour  de Dhoul Hija, jour du départ pour Mina et donc du début des rites du hajj, il faudra bien partager sa tente avec d’autres et il ne s’agira plus de 3 ou 4 personnes mais au minimum de 30 personnes 🙂

La cohabitation est un excellent exercice qui apprend doucement à partager donc faire preuve de patience, et de bienveillance envers les autres.

Par ailleurs, partager sa chambre avec d’autres sœurs ou frères, c’est aussi un sacrifice qu’on fait pour Dieu et qui dit sacrifice pour Lui dit un grand bienfait derrière, car croyez-moi, les liens noués avec les personnes qui ont partagé ma chambre ou celles de mon mari, sont tous simplement magnifiques et jamais je ne pourrais oublier ces sœurs qui ont su écouter, partager, et être tellement bienveillantes envers moi.

Et même si la vie ne nous permet pas de nous voir, ce lien-là, il est présent et éternel, ce sont les 1ères personnes avec qui on debriefe de notre journée ou partage nos plans shopping, elles sont là dans les moments de craquage, elles se sont inquiétées quand je ne rentrais pas de la journée etc.

Bref, la liste est longue et les bienfaits multiples, on s’est même fait un échange de douaas pour Arafa et la Générosité de notre Créateur n’a pas de limites puisque dernièrement  j’ai eu l’immense  joie d’apprendre qu’une douaa que j’avais faite pour une des filles de ma chambre s’était réalisée SoubhanAllah !

Que Dieu vous Récompense toutes, les filles , et je ne remercierai jamais assez le Tout Puissant de vous avoir mises sur mon chemin.

Une vraie mini famille à l’intérieur de notre grande famille qu’est notre groupe, et je les aime toutes fillah.

C’est avec elles que le vrai sens du Hajj a commencé, le destin nous a placées sur le même chemin et nous a permis cette intimité qui a fait que je me suis sentie à nouveau une femme libre complètement en adoration avec Dieu, je ne suis plus l’épouse de ou la mère de mais juste Linda, une femme qui a ses craintes et ses désirs et qui ne souhaite qu’une chose : vivre son Hajj pleinement en osmose avec son Créateur.

Un temps pour le couple et un temps pour le collectif

Qui n’a pas rêvé de partager avec l’homme ou la femme de sa vie, ce tout premier instant où,  majestueuse, la Kaaba se dressera  fièrement devant nous, faisant chavirer nos cœurs à tout jamais ?

Ce sentiment est tout à fait naturel, et comme il est indescriptible par des mots il faut le vivre à deux sinon on risque de ne plus se comprendre et cela peut créer un décalage dans le couple.

Et bien au contraire, cette expérience à 2 peut renforcer et souder le couple à tout jamais.

Je me souviens, un jour, à Médine, j’avais rdv avec mon mari à un point fixé, c’était un vendredi en sortant de la joumou3a.

Je le cherchais parmi la foule d’hommes, tous de blanc vêtus, quand soudain je l’aperçus au loin qui m’attendait, mon cœur a littéralement bondi et à cet instant, (certains me prendront pour une folle mais je prends le risque) je crois que je suis retombée amoureuse de lui après 12 années de vie commune.

Le Hajj en couple, c’est aussi des moments à 2 très forts, une parenthèse dans notre vie de parents ou de simples époux, ô combien bénéfique, dans notre routine quotidienne.

J’ai même une amie qui l’a vécue comme une « lune de miel » lol car c’était la 1ère fois qu’elle s’octroyait un moment, sans enfants, avec son mari

Tout cela pour dire qu’il est important de vivre des moments à 2 mais qu’il ne faut pas perdre de vue ses objectifs car Ibliss est présent partout et on sait tous que séparer un couple reste le number one sur le podium de ses actions favorites.

Les pièges d’Ibliss à éviter

Contrairement à ce qu’on pense tous pour la plupart, la présence d’Ibliss en terre sainte est loin d’être un mirage. C’est même une évidence, quoi de mieux que de vouloir semer la zizanie dans un couple et pendant leur Hajj ?

On a beau penser que cela n’arrive qu’aux autres, mais assurément, ce n’est pas un argument suffisant qui va nous préserver. De source sûre, je sais qu’il est déjà arrivé qu’un couple revienne séparé de son Hajj 🙁

Hajj en couple : quelques clés pour le vivre en toute sérénité

La Hawla wa la Qowwata illa billah, cette histoire fait froid dans le dos et c’est dire à quel point Ibliss est puissant en terre sainte.

C’est l’une des raisons qui fait que je conseille de ne pas être tout le temps avec sa moitié, pour éviter de tomber dans certains pièges.

Certaines choses peuvent dégénérer rapidement si on laisse faire, cela peut être la réaction trop vive d’un mari qui a perdu sa femme au Haram quelques heures plus tôt, ou la fatigue aidant, un manque de patience de l’un ou l’autre qui peut se transformer  en malentendus engendrant une situation conflictuelle au sein du couple.

J’ai même vu une femme laisser en plan son mari au Haram car il ne comprenait pas sa douleur et son besoin de rentrer à l’hôtel.

Les anecdotes sont nombreuses, et il ne faut pas oublier que lorsqu’on sort de sa zone de confort, on peut être surpris soi-même de notre manque de patience ou de notre agressivité alors que dire de « l’autre ».

C’est pour cela qu’il ne faut surtout pas perdre de vue son objectif principal qui est d’effectuer son Hajj, et tant pis si notre moitié ne fait pas «  tout » comme on aimerait, le principal c’est que nous on puisse le faire de la meilleure façon qui soit car rappelons-le on sera  seuls face à Dieu.

En résumé, la réussite du Hajj en couple dépend pour moi d’un équilibre harmonieux entre temps « collectifs » où chacun peut  vivre son expérience en tant que personne et temps « à 2 » où le couple reprend le dessus et s’octroie des moments en intimité dans l’adoration ou la contemplation des lieux.

De ces « temps » différents, il en ressort d’immenses bienfaits, des liens aussi forts que puissants au sein de micro groupes comme la chambre, la tente à Mina, ou encore de personnes du groupe croisées au hasard lors d’un tawaf par ex.

Autant d’expériences riches humainement, tellement importantes dans l’épanouissement personnel et la tête pleine de souvenirs…

Quant au couple, s’il a réussi à surmonter tous les pièges semés par Ibliss, il en ressort assurément grandi avec un nouveau  lien qui l’unit, unique et éternel.

Ce fameux lien qui, à l’évocation de la Kaaba, nous remet plein d’étoiles dans les yeux, …… à 2.

Puisse Dieu Permettre à tous les concernés de partir au Hajj en couple et d’en revenir plus soudés.



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos voyages de Hajj et Omra.

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Hajja Fadila

Mash’Allah et JazzakAllah Linda pour cet article tout en finesse et en justesse : qu’Allah consolide tous les couples qui ont la chance, la joie d’accomplir le Hajj en couple.