Omra Ramadan 2022 : La grande répétition avant le Hajj #2/2

La première chose qui m’a interpellé en arrivant cette fois à la Mecque est la similitude avec la période du Hajj, et je ne parle pas que du nombre de pèlerins présents, c’est tout un ensemble de facteurs.

Alors oui il y a le nombre, c’était impressionnant, d’autant plus que nous sommes arrivés à Makkah le 22 Ramadan. Et plus on allait vers la fin du mois et puis l’affluence devenait spectaculaire. les rangs de prière pour les Tarawihs s’étiraient jusqu’à un rayon de 600m du Haram.

Mais il y avait les contraintes organisationnelles qui rappellent également le Hajj. Exemple :

Après notre matinée repos, nous sommes allés au Haram pour effectuer notre Omra une petite heure avant Dohr. On rentre au Haram tranquille et là, sous nos yeux, des policiers mettent une barrière pour bloquer l’accès au Mataf (l’esplanade du tawaf là où il y a la kaaba), ça nous condamne de facto à effectuer notre tawaf à l’étage.

Pour que tout le monde comprenne en quoi ce changement est une vraie contrainte il faut savoir que :

  • Un tawaf devant la kaaba c’est 25 min
  • Un tawaf à l’étage entre 1h30 et 1h45 (un peu de maths les gars, car il y a une plus grande circonférence)

Ambiance Hajj ou pas ambiance Hajj ? mdr

Il m’a paru une éternité ce tawaf, et seul Allah sait pourquoi Il nous l’a fait faire à l’étage plutôt qu’au Mataf. Peut-être pour nous éviter le soleil directement sur les têtes (je vous rappelle qu’il était midi et que nous jeûnions). Peut-être pour nous obliger à plus de dhikr (1h45 de dhikr c’est mieux que 25 min lol). En tout cas on a pris ce choix divin avec beaucoup d’acceptation al hamdoulillah, et mine de rien, ça nous a fait du bien de faire le tawaf dans la fraîcheur du 1er étage.

Un autre avantage d’un tawaf de 1h45, c’est que lorsque tu fais ton sa3y et bien t’as l’impression qu’il n’a duré qu’une petite demi heure alors qu’habituellement il semble interminable :-). Là, j’étais toujours étonné : quoi ? déjà arrivés à Marwa ? Quoi ? on est déjà à Safa ? lol

fin-rites-omra-ramadan

Le séjour à Makkah

Notre 2ème jour à la Mecque a été, pour moi, synonyme de batterie morte. Je suis resté alité quasiment 24h, un épisode grippal assez virulent avec forte fièvre. J’étais très déshydraté car je transpirais énormément, malgré les 26° de la chambre je tremblais de froid. Pour vous dire, je n’ai même pas jeûné ce jour là, je ne faisais que boire (zamzam évidemment lol). Le lendemain ça allait beaucoup mieux al hamdoulillah mais toujours avec des maux de tête et une toux flippante, mais au moins j’avais récupéré un peu de jus pour sortir et aller au Haram.

Et cet état de fatigue et de santé un peu diminué m’a accompagné tout au long du séjour quasiment. Et ça, et bien c’est aussi la signature du Hajj 🙂 (les galères physiques).

Sinon, il n’y a rien de particulier à signaler, une omra Ramadan est assez classique : tu inverses le jour et la nuit pour ton sommeil, le programme est rythmé par les tarawihs le soir et la lecture du coran et un tawaf par ci par là en journée, mais parfois tu vis certaines situations marquantes et t’es obligé d’en parler.

# La minute émotions

Un jour, pendant que je faisais un tawaf j’ai assisté à une scène qui m’a littéralement scotché. Je passe à proximité d’une maman (une cinquantaine d’années) poussant quelqu’un dans un fauteuil. Elle s’arrête et s’oriente en direction de la qibla et demande à son fils tétraplégique (la vingtaine) de regarder la Kaaba. Elle se mit à pleurer les larmes de son corps en embrassant et serrant son fils contre elle en lui disant à quel point elle l’aimait et qu’elle l’avait ramené à Makkah pour que ce soit une cause de guérison pour lui.

Comment vous dire ? je n’ai pas de mots pour décrire mon ressenti à ce moment. Par contre 2 choses m’ont animé : ça m’a projeté dans ma propre relation avec mes enfants (est ce que je fais vraiment le maximum pour eux comme semble le faire cette maman pour son fils ?) ; ET ça m’a rappelé à quel point, nous nous n’acquitterons jamais de notre devoir envers nos parents et particulièrement nos mamans pour leurs sacrifices à notre égard)

# La minute incompréhension

Souvenez-vous de l’épisode où les pèlerins de l’autre groupe avait « perdu » leur guide. Souvenez-vous du fait que j’ai veillé à ce que tout le monde arrive à Makkah à l’hôtel, ma mission était celle-ci, en gros, vérifier que l’on n’a pas oublié quelqu’un à l’aéroport.

Ce que je n’avais pas capté à ce moment et les jours d’après c’est que les pèlerins de ce groupe pensaient que j’étais devenu moi même leur guide (en tout cas un bon nombre parmi eux).

Je sentais une aura pas terrible lorsque je les croisais à la réception de l’hôtel, je sentais que j’étais dévisagé. Il m’arrivait même de croiser des regards chelou. Mais alors le pompon ça reste la fois où un papa de ce groupe m’a littéralement agressé physiquement en me retenant par le bras de manière brusque :

Lui : assalamou alaykoum

Moi : wa alaykoum assalam

Lui : depuis qu’on est venu ici on t’a plus vu

Moi dans ma tête n°1 : heu, oui et alors ? mdr moi non plus  je ne t’ai pas vu

Moi dans ma tête n°2 : attends, pourquoi il m’agresse comme ça alors que je ne le connais même pas

Moi dans la réalité : j’ai bredouillé chais plus trop quoi (car la vérité ça m’avait perturbé)

Et le papa s’en alla juste après.

Mais moi je suis resté un peu choqué, et plus je réfléchissais et plus je comprenais : mais ouaaaaaais, si ça se trouve il pense que je suis le guide de remplacement, et donc oui pour un mec supposé être leur guide c’est clair qu’ils ne m’ont pas trop vu mdr

# La minute mdr suivie de la minute vénère suivie de la re-minute mdr

Un jour, avec 2 autres de mes colocataires de chambre (qui sont mes amis dans la vraie vie) on rentrait de la mosquée. Et comme on avait une seule carte pour ouvrir la porte, on la laissait toujours à la réception, le premier qui arrive la prend et monte dans la chambre.

Le jour là, je suis venu en premier, j’ai donc pris la carte. Le colocataire 1 est arrivé, il a vu qu’il n’y avait pas la carte et est donc monté. Sauf qu’il est arrivé avant moi, j’avais traîné à arriver dans la chambre. Constatant que la porte était fermée il reprend l’ascenseur pour descendre à la réception.

Entre temps moi j’arrive et je vois un indice devant la porte qui montre que le colocataire 2 est également passé mais souvenez-vous, je suis celui qui ai la carte. Je comprends qu’on n’arrête pas de se rater et je fonce pour les rejoindre à la réception.

J’appelle l’ascenseur mais il s’ouvre instantanément et je vois qui dedans ? le coloc 2, le mec a pris l’ascenseur mais n’a appuyé sur aucun bouton, depuis taaaleur il est là mdr

Bref on descend ensemble à la réception et  en sortant à peine de l’ascenseur nous apercevons le coloc 1 dans un autre ascenseur et je lui dis : on se rejoint dans la chambre j’ai la carte. Sauf que

Notre ascenseur met 10 ans à arriver car on s’est arrêté à pas mal d’étages, le coloc 1 lui est déjà arrivé 1 min avant nous et attendait devant la porte, après tout, on va arriver dans quelques secondes. Sauf que mdr

On discutait avec un gars dans l’ascenseur on n’a pas fait attention qu’on était arrivés à notre étage, quelqu’un avait appelé l’ascenseur au RDC, la porte s’est refermée et on a commencé à descendre. Pour limiter la casse j’appuie sur le 5, sauf qu’en sortant au 5, on a mis 10 ans à remonter.

Le coloc 2 et moi on arrive devant la chambre et on voit que le coloc 1 n’y est pas, on comprend qu’il a craqué et qu’il est parti à notre recherche mdr. On s’installe tranquillement et on attend son retour.

Alors que nous laissons TOUJOURS notre porte ouverte, le coloc a 2 l’a fermée par réflexe. Et là, le truc de fou a lieu mdr

Ça toque à la porte mais avec une force, mais avec une rage, pfiouuuu, on dirait le GIGN tentant d’enfoncer une porte avec un bélier. On court vite ouvrir et ce fut le coloc 1 mdr

Enfin sur le coup, ce n’était pas mdr du tout, il pète littéralement un câble je le laisse vider son sac, et je prends le lead en mode : genre on l’a fait exprès ? tu crois que ça nous a amusés ? nous aussi ça nous a rendus fou ce chassé croisé. Il se calme puis nous sort :

Désolé les gars j’ai frappé comme un dingue sur la porte car j’étais persuadé qu’il y avait personne dans la chambre, je ne voulais pas vous faire flipper

Et là, on est tous les 3 mdrrrr

La fin de séjour mecquois

Le jour de l’aïd fut un lundi et nous partons à Médine le lendemain, 2 Chawwal.

L’aïd à la Mecque est très particulier, il est très impersonnel, y a pas l’ambiance intime familiale et amicale que l’on connaît habituellement. T’es là parmi des centaines de milliers de gens, t’en connais aucun, bah voilà quoi, ça rend le truc un peu fade de ce point de vue.

Pour se créer un soupçon de convivialité, on a programmé avec le groupe (certains étaient crevés sous nuit blanche n’ont pas pu s’arracher du lit) un petit goûter de l’aïd à l’hôtel avec du thé, du café, des jus, quelques gâteaux etc, bref, le but était de marquer le moment :

gouter-aid-mecque

L’après-midi du jour de l’aïd, nous sommes partis visiter notre mère Khadija qu’Allah soit satisfait d’elle. Pour beaucoup c’était une première, y compris des personnes qui n’en sont pas à leur premier voyage ici.

tombe-khadija-mecque

Commencera ensuite une course contre la montre pour profiter du Haram, faire un dernier tawaf et se préparer pour le départ à Médine.

# La minute dégoûté

La veille de notre départ à Médine je découvre un four traditionnel afghan juste derrière notre hôtel et qui fait donc (pour les connaisseurs) la fameuse soupe de lentilles corail, ça ressemble à ça :

Trop dégoûté de l’avoir découvert la veille, ça nous aurait super fait du bien durant notre séjour.

Le séjour Médinois

Bon je ne vais pas revenir sur le fait d’avoir mis une éternité à faire Makkah-Madinah. On a quitté notre hôtel à la Mecque à 15h, nous sommes arrivés à Médine à 22h.

Mais alors la chose qui m’a le plus rappelé le Hajj est notre arrivée à l’hôtel à Médine. Je récupère les cartes de nos chambres et on s’y installe tous tranquillement, enfin tous, non, pas tous justement 🙂

Organisation oblige, parfois t’es obligé d’éclater certaines chambres de Makkah et d’en reformer des nouvelles. Sachant qu’à la Mecque on était en chambres de 4, et qu’à Médine, l’hôtel nous a fourni beaucoup de chambres doubles et triples, du coup (un peu de maths les gars) les divisions ne sont pas les mêmes en prenant le nombre de tes pèlerins et celui de tes pèlerines. Bref, sur une des chambres ds soeurs de mon groupe il restait un lit vide (qu’il fallait faire occuper nécessairement par une femme de l’autre groupe).

Sauf que 30 min plus tard, une soeur du groupe vient me voir : Sami, tu fais ce que tu veux, mais moi je ne reste pas dans la même chambre que la femme là, tu la déplaces elle, tu me déplaces moi, bref, im po ssible que je sois avec elle.

Vous voyez cet exemple là ? c’est typiquement le genre de situations à gérer durant le Hajj pour fermer les portes d’Ibliss, mais là, j’étais étonné de vivre ça durant une Omra 🙂

Je me renseigne et en effet la femme en question, sans aller dans le détail, est très problématique. J’ai moi même eu des galères avec elle. Et là, commença une vraie partie de Tetris.

Car aucune femme ailleurs ne voulait de cette femme, il fallait vraiment être bon aux échecs et au Tetris pour t’en sortir, on a dû déplacer chais plus combien de femmes d’une chambre à une autre, on a même dû mettre une famille ensemble (parents et leurs enfants en mélangeant des femmes et leurs mahrams quoi) et on a dû déplacer des hommes aussi pour jongler avec tout ça. Ouuuuuf, on a pu loger tout le monde en évitant une crise mondiale 🙂

Le reste de notre séjour

Cet épisode de relogement et récréation des chambres passé, on pouvait profiter pleinement de notre séjour, Médine, rien à dire, magnifique, reposante et apaisante comme d’habitude :

medine-ramadan

# La nouveauté

Je n’avais pas eu l’occasion de le faire lors de ma Omra d’Octobre 2021, et sincèrement j’en avais gardé une certaine amertume, là, c’est validé, on l’a fait 🙂

Il s’agit du nouveau chemin piéton reliant le Haram à la mosquée de Qouba, franchement ? juste magnifique, une expression que j’invite TOUT LE MONDE à vivre.

Avec tout le groupe nous y sommes allés samedi matin juste après le fajr, et franchement, en marchant traaaaanquillement, avec des personnes âgées et tout, on a mis 55 min. Je parle de l’aller, comptez la même chose pour le retour, mais franchement, on ne les sent absolument pas.

chemin-pietons-mosquee-qouba

Le lendemain j’y suis retourné avec le coloc 2 (mdr) on a mis 30 min.

Les derniers jours riment toujours avec derniers achats, bouclage des affaires (pesage surtout mdr) sans se laisser distraire du haram et de la visite du prophète 3alayhi salam.

Notre groupe est divisé en 2 sous groupes, 8 personnes qui doivent rentrer en France le 8 Mai, et 16 (dont moi même) qui rentrons le 9.

Au moment de quitter les 8 premiers rentrants, il y avait de ces émotions, franchement, c’était dur pour moi. D’habitude ce moment là on le vit à CDG à notre retour, mais là je devais dire au revoir à ces gens À MÉDINE.

retour-medine-paris-ramadan

Là on est mélangés, ceux qui rentrent et ceux qui leur disent au revoir 🙂

Quant à nous autres du lendemain, rien à signaler al hamdoulillah, tout s’est bien passé. L’enregistrement, les bagages, le vol (RIEN à voir avec celui de l’aller mdr). Comme ce fut un groupe quasiment que d’amis et de proches, bah la séparation à CDG était bidon mdr, puisqu’on se voit fréquemment dans la vraie vie, pas d’émotions tant que ça donc lol

Par contre, ça fait toujours plaisir de sortir du côté des arrivées à CDG et de tomber sur les familles qui attendent les leurs avec des gâteaux, du lait et des dattes, du coup tu tombes sur des gens que tu ne connais absolument pas et qui te souhaite une omra acceptée en te tendant des petites attentions à grignoter 🙂

Sur ce, s’achève ce récit vite fait de cette Omra Ramadan 2022, ce fut un vrai entraînement pour cette saison Hajj 2022 qu’Allah nous permette de la vivre. Et lorsque je parle d’entraînement, cette omra était vraiment physique, le coloc 2 et moi avons marché dans les 200 km en 15 jours, donc normalement, je suis bon pour le Hajj inchaAllah 🙂

Pour ce Hajj 2022, notre groupe est opérationnel, nous avons déjà commencé la préparation physique et organisationnelle, nous implorons Allah de nous y inviter.

Si Allah le permet, on démarre les nouvelles chroniques du Hajj 2022 la semaine prochaine inchaAllah.

Cette année, et après 2 chroniqueuses talentueuses en 2018 et 2019, ce sera UN chroniqueur, et croyez moi, il vient d’un autre monde le mec, j’en dis pas plus, je vous donne rdv avec sa première chronique mardi prochain inchaAllah.



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005.J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.
S’abonner
Notification pour

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Keddou
3 mois il y a

Salamou’aleykoum pour le hajj tu indiques al hamdolilah tout est ok. L’Arabie Saoudite a donné les autorisations ?

Djamel
3 mois il y a

Ça m’a replongé six ans en arrière

Annelise
3 mois il y a

Genial de retrouver tes chroniques apres cette longue pause . Le chemin jusqu’à Qouba fait saliver de fou .
Qu’Allah accepte votre omra et vous permette à tous d’effectuer un magnifique Hajj 2022 agréé amin .
Aaahhhh enfin la releve lol ^^
Dans l’attente de cette chronique 1 hajj 2022 avec impatience !

Al Badawiya
3 mois il y a

Barakallahou fik pour cette reconnexion avec les lieux saints et les enseignements que tu as tirés de cette Omra particulière, qui s’appliquent aussi dans notre quotidien.
La minute émotions est intense, qu’Allah exauce les dou’as de cette maman et la comble au-delà de ses espérances et attentes.
Je brûle d’envie sinon d’expérimenter la nouveauté rien que pour le point 1 que tu as évoqué dans le lien…

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x