[La Omra en famille de Linda] #1 : de la déprime à l’évidence

Bismillah

Salam aleykoum à tous, mes fidèles lecteurs, et les futurs qui me liront 🙂 me revoilà de retour pour une nouvelle aventure en famille cette fois. [Note de Sami : comme elle est chez elle désormais, je n’ai même plus besoin de l’introduire ^^]

A l’heure où j’écris cette nouvelle chronique, je suis à J-2 de notre départ en Omra InchAllah avec cette fois-ci …………… les enfants !!!!

Eh oui, on serait bien partis sans eux mais ayant fait notre Hajj, el Hamdullilah en 2018, nos cartouches de baby sitting sont déjà grillées et puis il faut bien l’avouer, ils ne nous auraient jamais laissé y retourner seuls!

Hier encore, je discutais avec une sœur de ma family Hajj, que je salue au passage et elle me disait la même chose, ses enfants refusent de les laisser partir une nouvelle fois sans eux et elle en a 6 Allahuma Barek!

Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais je pense que nous avons tous transmis ce désir de s’y rendre à nos enfants, tous sont unanimes, impossible d’y retourner sans leur progéniture.

D’un coté, on ne peut nier ce bienfait du Hajj sur nos descendants car le Hajj on l’a tellement vécu au plus profond de nous que forcément cela a dû rejaillir sur de nombreuses personnes et eux sont le 1er réceptacle de nos émotions, tensions, joies, larmes et tout ce qui a précédé et suivi notre voyage en Terre Sacrée mais d’un autre côté cela veut dire qu’il va falloir prévoir un certain coût car une Omra à 2 ou à 5 c’est pas vraiment le même budget lol

Peu importe, on est beaucoup à avoir eu un retour sur investissement et je parle bien de l’aspect financier depuis notre retour.

Et si c’était une chose que j’avais bien du mal à comprendre, voire à concevoir lorsque Sami nous en avait parlé lors d’une réunion de préparation, je ne peux que la reconnaître avec le recul.

En effet, lorsqu’on dépense de l’argent dans le sentier d’Allah Sobhanou wa Taala, soyez sûrs que la générosité de notre Seigneur est sans limite et que cet argent là reviendra à vous de quelque manière que ce soit, cela va de la prime inattendue au nouveau travail, ou encore l’impression que cette « énorme somme » n’est jamais sortie de votre compte en banque.

Autant de bienfaits incommensurables découlent du Hajj, alors à toutes les personnes qui me liront et qui n’ont pas encore effectué leur pèlerinage, n’attendez plus et lancez vous pour 2020 Bismillah!

Pourquoi est ce que je reviens autant sur le Hajj alors que je suis censée aborder notre futur voyage en Omra Bi idnillah, c’est très simple là encore, le Hajj en est à l’origine.

À l’origine du projet Omra en Famille

Petit flash-back, nous sommes en août 2019, plus précisément le 3, c’est le jour du Grand départ pour le groupe Hajj 2019 de Partir en Omra et plusieurs de mes sœurs de cœur en font partie, et pour ceux qui ont suivi mes chroniques du Hajj, il y a mes 2 amies qui devaient partir avec moi en 2018 et une autre qui s’est greffée à elles.

Alors pour moi, c’est un grand moment à plusieurs niveaux, déjà le fait de les voir partir ensemble et moi qui suis partie « seule »ça me fait quelque chose, plusieurs fois j’ai pensé, pourquoi Dieu a décidé que je serai en 2018 la seule lyonnaise et cette année en 2019, non seulement il y a mes amies mais en plus ils sont  plus d’une dizaine les lyonnais MashAllah.

El Hamdullilah, avec le temps j’ai appris et compris les bienfaits qu’il y avait derrière la Sagesse de notre Créateur et Waouh je ne peux que dire Allah ou Akbar, Il est vraiment Celui qui nous Connaît le mieux.

Et aujourd’hui encore plus d’un an après, je tire toujours de nouveaux enseignements et je pense et j’espère que cet apprentissage se fera tout au long de ma vie comme l’apprentissage du Quran Karim.

Revenons en au 3 août 2019, cela faisait déjà quelques jours que je me sentais bizarre, en ébullition, ce futur départ m’a projetée malgré moi un an avant et l’émotion est au rdv, intense et en même temps sournoise, elle se faufile dans mon corps et coule dans mon sang et sans comprendre, je me surprends à avoir le désir de partir, c’est simple j’ai l’impression de faire partie du groupe Hajj 2019.

Désolée ma Hajj Family 2018, je ne vous renie pas et vous faites partie de moi à jamais mais j’aime déjà la Hajj Family 2019, je les connais on a échangé, j’ai même participé à leur inscription et même contribué à effacer les derniers doutes de certains et certaines alors j’ai l’impression que je pars avec eux et je veux partir avec eux !

Et puis dans ce nouveau groupe, il ne faut pas oublier qu’il y en a plusieurs qui font partie du groupe 2018, famille, amis, beaucoup ont un lien avec notre groupe.

Mais la réalité me rattrape et c’est comme une immense claque que je reçois lorsque leur avion décolle, une claque c’est même pas ça le mot, c’est beaucoup trop faible, j’ai carrément senti mon cœur sortir de ma poitrine, une douleur que je ne m’explique pas…

[La Omra en famille de Linda] #1 : de la déprime à l'évidence

J’ai déjà eu la chance et je ne remercierai jamais assez notre Seigneur de m’avoir permis de faire mon Hajj un an plus tôt alors pourquoi ce manque et ce désir aussi puissant s’emparent-ils de moi créant ainsi des symptômes psycho somatiques et me mettant dans un réel état de déprime pendant plusieurs jours ?

Une partie de la réponse réside dans le fait qu’une partie de moi est restée là bas je pense, mon âme qui n’avait jamais connu une telle quiétude et une telle dévotion qu’en ces lieux saints se raccroche à n’importe quel souvenir ou possibilité de revenir à cet état, qui en fait n’est autre que son état originel, un vrai retour aux sources pour elle.

Alors dans le souvenir de cette période et aussi dans l’espoir de pouvoir revivre cet avant goût du paradis car pour moi il est évident que j’ai ressenti pendant mon Hajj un bonheur mais pas un bonheur comparable à celui qu’on peut vivre dans cette dounia, non un autre bonheur qui est indescriptible et qu’il faut vivre pour comprendre…

D’ailleurs, le mot bonheur lui même ne suffit pas à le qualifier, il est presque trop banal devant l’immensité de ce sentiment.

Je vais dans cet état, entre joie et peine, entre reconnaissance et culpabilité de mon ingratitude, passer les prochains jours et vivre par procuration le Hajj 2019.

A chaque étape, je vais replonger une année plus tôt et revivre mon propre Hajj, me surprenant même à repenser à des détails, ressentir des émotions de toute sortes, mêmes enfouies, tout me revient le bruit, les odeurs, rires et même le goût de nos jus à Mecca (les avertis comprendront).

Je vais même relire mes propres chroniques, les commentaires bref tout ce qui me raccroche à mon voyage, et la family Hajj 2018 me comprendra car là, je vais certainement passer pour une folle car je relis toutes les présentations de chacun sur le groupe Facebook.

Des fois, je rigole toute seule en lisant certaines, car en ayant vécu avec ces personnes difficile de ne pas rire de leur sérieux dans les présentations alors que ce sont les personnes les plus comiques de notre joyeuse troupe et des fois les larmes coulent à flot, larmes de reconnaissance de nous avoir fait connaitre ce qu’était vraiment l’Amour en Allah, et larmes du manque de cette période.

[La Omra en famille de Linda] #1 : de la déprime à l'évidence

Je suis bipolaire, schizophrène, tous les sentiments passeront dans cette période et souvent incomprise par d’autres, ça aussi ça fait mal de devoir limite cacher ses sentiments.

Pour la plupart des gens, une fois que le Hajj est passé, next on passe à autre chose mais pas pour moi et pas ma famille du Hajj, il suffit de prononcer ce mot pour que les sourires se dessinent et une sensation de bien être nous envahit alors ressentir autant d’émotions un an après, ce n’est pas compréhensible pour le commun des mortels…

Un jour, je tombe sur une publication de Darifton, l’auteur est lui aussi un pèlerin 2018 et ami de Sami (le monde est petit et Dieu est Grand), il est même venu voir notre groupe à Mina et lui aussi publie une chronique où il parle de son Hajj, du manque, du désir ardent d’y être.

Cet écrit provoque en moi une tornade, enfin une personne extérieure qui ressent la même chose que moi , je ne suis donc pas folle!

….. ou alors pas la seule 🙂 Libre à chacun de faire son interprétation de la chose et je n’en voudrais à personne lol…

Le point culminant de ma déprime post Hajj, ce sera le jour d’Arafa, alors là je me suis concocté un planning en mode je suis une pèlerine 2019, je me suis isolée entre Dohor et Maghreb, j’avais préparé sur un cahier mes douaas comme l’année dernière et j’ai fait comme si j’y étais. je me suis même rendue complètement indisponible pour mes enfants, ben oui ils n’étaient pas là pendant mon Hajj alors il fallait que je me remette dans les conditions réelles 🙂

Invocations, Dikhr et larmes ont rythmé cette partie de la journée, qui est la journée la plus importante du Hajj et je me suis dit pourquoi rater l’opportunité qui nous est offerte par Allah Sobhanou Wa Taala des bienfaits de cette journée car après tout, des milliers de personnes ne peuvent pas se rendre à Arafat alors que leur intention est très forte.

Et sans regarder très loin, je repense aux 5000 pèlerins français 2019 qui n’ont pu s’y rendre faute de visas, et pour moi ces personnes sont bien des pèlerins 2019 car les actes ne valent que par les intentions et eux , ils avaient fait tout ce qu’il y avait à faire dans le « monde des causes » et là on mesure le sens de « la décision finale appartient à Allah Az Zawajel », et cette invitation elle vient vraiment de Lui et Lui Seul.

A la fin de la journée, je ressors de mon isolement avec une sensation de soulagement, d’apaisement, le même connu en repartant au coucher du soleil de la plaine d’Arafat en direction de Mouzdalifa, en train de déferler avec des marées humaines, tous de blanc vêtus, des visages de toutes origines et couleurs, tous marchant vers le même but : la Satisfaction de notre Créateur.

Cette expérience de ce jour d’Arafa hors du territoire d’Arafat m’aura permis de comprendre 2 choses, la 1ère c’est que la proximité avec Dieu peut se faire n’importe où, vous allez me dire on le sait tous ça, oui je le savais mais là je l’ai mis en pratique et la connexion aussi forte est possible, j’ai même réussi à ressentir les rayons du soleil si puissants qui m’ont limite aveuglés un an plus tôt.

Tout cela signifie, que si on veut, on peut remettre Dieu au centre de nos vies, on se plaint toujours qu’on a du mal dans cette dounia et que si on vivait à la Mecque ce serait différent mais non il n’en est rien, il y a des gens qui vivent à la Mecque toute l’année et qui n’ont jamais fait leur Hajj, aberrant, non juste ils n’ont pas entendu l’Appel de Sidna Ibrahim malgré l’Adhan entendu quotidiennement 5 fois par jour.

Le 2ème enseignement tiré est qu’avec la Permission du Tout Puissant, chaque année, je vais tout mettre en oeuvre pour revivre Arafa en mode Dikhr et invocations, et ne plus me contenter de juste « jeûner » comme habituellement.

Une occasion de s’isoler et de passer un moment en tête à tête avec notre Créateur.

Les prochains jours, je suivrai les rites de loin, mais un peu plus apaisée, moins de bipolarité mais toujours une déprime dans le cœur et c’est de ce sentiment là que naîtra une évidence : retourner à Mecca semble être le seul remède.

Ce n’est pas un souhait, c’est un besoin

Je n’ai pas juste envie mais j’ai BESOIN d’y retourner, je ne suis d’ailleurs pas la seule à avoir subi autant d’émotions mon mari a lui aussi été très éprouvé, c’est d’ailleurs lui qui me poussera encore plus à me dire il faut qu’on y retourne et avec les enfants…

Preuve de la complexité de notre cerveau, dès lors que le remède de notre « maladie » semble être trouvé, tous les symptômes disparaissent et une nouvelle joie de vivre apparaît!

Sans comprendre et un peu mécaniquement, nous voilà pré inscrits pour la Omra de décembre 2019 InchAllah et à ce moment là je l’avoue, je ne me voyais pas trop partir avec les enfants, ça me paraissait beaucoup trop compliqué, heureusement mon mari était là pour me rassurer et petit à petit les peurs se sont estompées.

Et au fil du temps et des mois qui passaient, la Omra approchait et nos intentions avaient bien évolué.

D’un désir purement égoïste d’assouvir un besoin personnel, cela est devenu un but beaucoup plus altruiste avec un besoin de transmettre à nos enfants une partie de l’Amour ressenti de ces lieux, de s’imprégner de l’histoire de l’humanité, de notre histoire.

Et aujourd’hui quand on m’interroge sur le pourquoi de ce voyage, je réponds naturellement qu’on souhaite ancrer dans le cœur de nos enfants l’Amour d’Allah Sobhanou Wa Taala et de notre Prophète Bien Aimé Aley Salat wa Salam et ça je pense que cela n’a pas de prix.

[La Omra en famille de Linda] #1 : de la déprime à l'évidence

On a bien eu des galères qui auraient pu nous faire renoncer au projet, mais trop tard, l’envie de réaliser cet objectif et notre intention étaient déjà lancés, que Dieu nous Permette de concrétiser ce rêve car maintenant je tremble déjà d’émotion à l’idée de voir mes enfants avec moi contemplant la Kaaba, ou de saluer le Meilleur des Hommes Paix et Salut sur Lui en compagnie de la amana que Dieu nous a confiée.

Je suis contrainte d’arrêter là, car à J-2, les bagages ne sont pas du tout bouclés et nous venons juste d’apprendre que notre TGV était maintenu, ce qui représentait une grosse galère pour nous entre autres.

Je vous demande à tous des douaas, et vous serez dans les miennes.

Que Dieu Permette à ceux qui n’ont pas effectué leur Hajj de l’accomplir et aux autres, je vous souhaite de pouvoir emmener votre progéniture en lieux saints InchAllah.

A ma famille du Hajj, sachez que je fais un énorme travail sur moi en amont pour me dire que vous ne serez pas là, du moins physiquement car je sais très bien que vous nous accompagnerez par la pensée c’est sûr, en tout cas vous serez dans les nôtres à chaque pas…



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.

13
Poster un Commentaire

7 Fils de commentaires
6 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
9 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Annelise

Walaykoum assalam wa rahmatullahi wa barakatu .
L’année des montagnes russes pour toi ma chère soeur Linda hhhhh . Al hamdulillah te voici bientot récompensée bi ithnillah par le meilleur des réconforts , le retour en terre sainte . (A notre tour de galérer lol.)
Fais le grand plein des batteries de la foi et qu’Allah répande abondamment Sa bienfaisance sur toi, sur ta famille et sur tout votre groupe . Amin

Top de te retrouver derrière la plume pour nous tous, un grand merci pour cette jolie surprise

LINDA

Anne Lise ma Chère chroniqueuse préférée après moi bien sûr, tu peux pas savoir comme j’en rêve à tel point que je n’ose pas y penser, je me contente d’avancer sans trop me projeter et de faire des douaas à chaque instant
inchAllah inchAllah que je puisse continuer à écrire ma chronique et vous transmettre l’effet que ça fait de revenir dans ces lieux saints, j’ai moi même hâte de voir comment va réagir mon coeur…
A suivre…

Badia

Salam aleykoum ma Linda,
J’ai hâte que tu puisses continuer ton récit en incluant les émotions des enfants surtout quand ils verront pour la première fois la maison d’Allah. Qu’Allah vous facilite le voyage, d’une part. Qu’Il vous comble de miséricorde et de Sakina. Ce voyage en famille est une opportunité pour que Jade, Adam et Hind puissent a tout jamais réaliser que vous êtes des parents exemplaires et qu’ils peuvent être fiers de vous. Je vous souhaite d’avoir des millions de souvenirs gravés a jamais.
Salam aleykoum
Badia &Co

LINDA

Aleykoum Salam Badia,

Amine à tes douaas, je ne vous oublierai pas dans les miennes.
Comment pourrais-je oublier la 1ère cause de mon Hajj, c’est toi qui a « balancé » l’idée à mon cerveau et depuis il ne s’en remet toujours pas…

A vous aussi, je vous souhaite de retourner dans ces lieux saints et à 5 cette fois-ci inchallah❤

Hada HADJ

Salemalikoum Ca c est une belle surprise……les chroniques de votre omra en famille ! Barakallah oufik Linda de te dévoiler et de nous faire decouvrir vos recits,et profiter de toutes vos émotions, craintes, moments de bonheur. Je suis tres heureuse pour vous depuis quelques jours je suis toute excitee comme si une partie de moi partait …..je suis trop heureuse que tu ai pu concretiser cela, ça fait plus d un an que Hind me répète : je veux aller a la Mecque !!! Ma doudou ❤ EL HAMDOULLILAH que Dieu vous facilite , et vous permettent de profitez de… Lire la suite »

LINDA

Aleykoum Salam ma sœur de Coeur lol, Ouafiki barakAllah inchAllah on va concrétiser ce voyage et je sais que ta famille et toi me suivrez dans un an n’est ce pas lol? Tu te souviens pour le hajj, tu m’as dit j’attends d’abord de voir quand tu vas revenir et après je vois pour moi. En gros, je suis ton cobaye mdr. El hamdullilah, fière d’avoir ce rôle Hind a vraiment hâte et ce voyage c’est aussi pour elle, elle a déjà dans son coeur malgré ses 3 ans un amour très grand pour ces lieux saints et tu es… Lire la suite »

Najet

Bon voyage Linda. Qu Allah vous récompense pour ce beau voyage. Qu Allah apaise vos cœurs et rafermi ta foi et celle de tes enfants. Revenez inspirés ! Salem walikoum

LINDA

Ma chère Najet,

cela va faire 2 fois que tu nous regardes partir en silence mais non sans peine…

Que Dieu te Récompense de cette patience, et tu seras dans nos douaas pour toutes les épreuves de ta vie…

inchAllah ton tour viendra et tu pourras concrétiser l’amour que tu portes pour la maison de Dieu.

En attendant n’oublie pas que les actes ne valent que par les intentions et el hamdullilah, les intentions tu les as…

Nathalie

Salem alaykoum Linda, qu Allah répande sur toi , ta famille et sur tout les pelerins son infinie Miséricorde, qu’Il vous remplisse de sa Lumière et de Son Amour pour Lui
Emmène moi avec toi dans tes douhas , que je foule à travers toi la terre de ces lieux bénis .

hajja fadila

Elhamdoullilahi que vous ayez pu partir et être les invités dans la maison d’Allah
Je viens juste de lire ta chronique : excellente comme d’hab
J’ai le coeur qui palpite d’émotion en pensant à la maison d’Allah, au bien-être ressenti et à toute la famille hajj2018.
qu’Allah accepte votre Omra et rende votre foi inébranlable : à toi, ton mari, tes enfants

Amina

Salam Anleykoum, Je viens de lire une chronique et c’est la 1ère fois que j’en lis une, je me prépare à partir cette année pour la Omra une grande 1ère là aussi et je suis extrêmement reconnaissante envers Alla Azza wa jall car je vais pouvoir le faire malgré le fait que je n’ai pas de maharram 🙂 Allahuma barek les meilleures choses arrivent quand on s’y attend le moins. J’espère que cette année sera la bonne incha Allah et vraiment lire cette chronique me conforte dans l’idée que pour me rapprocher d’Allah Azza wa jall il est indispensable de… Lire la suite »