La Kaaba : l’histoire du premier lieu de culte

La Kaaba, cette demeure vers laquelle se tournent tous les musulmans du monde dans leur prière, qu’a-t-elle de sacré et symbolique ?

« Je jure par Allah que tu es la meilleure terre qu’Allah ait faite et celle qu’Il aime le plus. Si je n’avais pas été expulsé de toi, je ne t’aurais pas quittée. »

Cette parole poignante a été prononcée par le Prophète ﷺ lorsqu’il fut sur le point de quitter la Mecque pour aller s’installer à Médine. Une parole qui nous interpelle au plus profond, nous pousse à vouloir en savoir plus, à comprendre la particularité de cette terre qui la distingue des autres, et qui lui vaut un tel degré de considération et d’estime de la part d’Allah et de Son Messager ﷺ.

La Sacralité de la Kaaba

La Kaaba est une construction de forme cubique simple – symbole de l’humilité de l’homme devant Dieu – qui se trouve au milieu de la Mosquée Sacrée de la Mecque. Elle est la première Maison jamais dédiée à Allah sur Terre et un sanctuaire proclamé sacré par Allah et Son Messager ﷺ.

Allah nous dit :

« La première maison qui fut suscitée pour les hommes est celle qui se trouve à Bakka, bénie et guide pour le monde. Là se trouvent des signes clairs, parmi lesquels le maqam d’Ibrahim » (Sourate Al Imran, versets 96-97).

Dans les cieux (au septième ciel) directement au-dessus de la Kaaba, se trouve une réplique exacte. Cette Kaaba est mentionnée dans le Coran, Allah jure par cette maison :

« Et par la Maison peuplée (bayt al ma’mour) ! » (Sourate At Tour, verset 4).

Le Messager d’Allah ﷺ en a également fait mention dans son récit d’Al Israa wal Miraaj. Il rapporte qu’on lui montra Al Bayt al Ma’mour (c’est-à-dire la Maison d’Allah) et qu’interrogeant Jibril ‘alayhi assalam à son sujet, celui-ci lui dit :

« c’est Al Bayt al Ma’mour où 70 000 anges effectuent leurs prières tous les jours et quand ils la quittent, ils n’y retournent alors plus jamais mais un nouveau groupe s’y rend toujours quotidiennement. »

La Mecque se trouve donc sous Bayt al Ma’mour, la maison céleste, c’est dire toute la charge symbolique de ce lieu et tout l’honneur qu’Allah lui a accordé…

L’histoire de la Kaaba

La Kaaba a été reconstruite plusieurs fois, son origine remonte au temps du Prophète Adam ‘alayhi assalam qui fut le premier à la bâtir. Puis, on perdit toute trace de celle-ci, jusqu’au jour où Allah indiqua à Ibrahim ‘alayhi assalam l’endroit où elle se trouvait. Telle qu’en témoigne cette noble parole du Prophète ﷺ :

 « Cette ville, c’est Allah qui l’a rendue sacrée le jour où Il a créé les cieux et la terre » 

Et comme mentionné dans le verset 26 de la Sourate Al Hajj :

« Et lorsque Nous indiquâmes à Ibrahim l’emplacement de la Maison …»

Cela se produisit quelques années après le miracle de Zamzam, Ibrahim ‘alayhi assalam reçut en rêve l’ordre d’élever à côté du fameux puits un temple qui serait dédié à Allah. Il alla consulter son fils à ce sujet qui lui témoigna son soutien moral et qui devint son partenaire dans ce projet.

Alors qu’ils taillaient les pierres destinées à ce qui allait devenir le premier temple jamais élevé pour l’adoration du Dieu Unique, Ibrahim ‘alayhi assalam tourna sa face vers le ciel et s’exclama :

« Labbayk, Allahoumma, labbayk ! »

c’est-à-dire « pour Toi je suis prêt, ô Allah, pour Toi je suis prêt ! »

Et c’est d’ailleurs pourquoi les musulmans, lors de leur pèlerinage à la Mecque s’écrient « Labbayk, Allahoumma, labbayk ! » au moment où ils s’approchent de la Ville Sainte.

Tandis qu’ils élevaient les assises de la Maison, tous deux s’exclamaient en chœur :

« Ô notre Seigneur, accepte de nous, Tu es, Toi, Celui qui entend, Celui qui sait ». Une fois que l’édifice fut achevé, ils tournèrent autour de la Maison en répétant cette parole : « Ô notre Seigneur, accepte de nous, Tu es, Toi, Celui qui entend, Celui qui sait ».

Le Prophète et la reconstruction de la Kaaba

Des siècles plus tard, durant la fameuse année de l’éléphant, cinquante jours avant la naissance du Prophète ﷺ, la Kaaba fut menacée par l’armée du roi Abraha. Allah dépêcha aussitôt une armée d’oiseaux qui vint s’abattre sur Abraha et son armée et les lapider avec des milliers de petites pierres.

pierre-noire-hajar-aswadPlusieurs années s’écoulèrent et un nouvel évènement se produisit, alors que le Prophète ﷺ était âgé de 35 ans, soit cinq années avant la Révélation.

Il y eut de fortes inondations à Makkah qui endommagèrent la Kaaba, certains côtés en furent fissurés et menaçaient de la déstabiliser dans ses fondations.

Toutes les tribus de Qouraych se concertèrent alors entre elles et se mirent finalement d’accord pour reconstruire ensemble la Kaaba. Ils divergèrent cependant violemment au moment de poser la pierre noire, chacune des tribus voulant s’accorder le privilège de le faire.

Les mecquois vouaient effectivement une vénération exceptionnelle, un respect et une sacralité sans mesure pour la Kaaba et ils étaient ainsi prêts à en payer de leurs vies… C’est alors que le prophète ﷺ réussit de manière magistrale à faire participer tout le monde et eut finalement l’honneur ultime de la mettre à son emplacement que vous connaissez.

Ces deux grands épisodes – qui nous sont relatés et analysés tout en finesse et profondeur dans les vidéos de la Sira sur Autourdelislam.fr (Sira 04 et Sira 09 en l’occurrence) – nous montrent combien la cité de la Mecque est une enceinte protégée par Allah, et qu’en faisant participer le Prophète ﷺ dans cet édifice, Allah lui a conféré un double honneur.

Sachant aussi tout l’amour que nourrissait le Prophète ﷺ pour la Mecque, Allah en fit plus tard la nouvelle qibla des musulmans, qui jusque là s’orientaient vers la Mosquée Al Aqsa pour effectuer leurs prières.

 La Kaaba : lieu du pèlerinage à la Mecque

Allah a fait du pèlerinage à Sa Maison Sacrée le cinquième pilier de l’islam pour celui qui en a les moyens.

Parmi les actes du pèlerinage, on compte le Tawaf autour de la Kaaba : il s’agit de faire sept tours en commençant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. On débute par la pierre noire (al hajar al aswad) qui se situe au coin qui précède la porte de la Kaaba et l’on termine à la hauteur de la pierre noire.

Cette pratique symbolise le fait de remonter le temps à la Source et de puiser dans les différents récits qui entourent l’histoire de la Kaaba et qui renferment en leur sein le vrai sens du pèlerinage : l’abandon de soi-même à Allah. Car nous sommes des êtres en mouvement, à la recherche du sens et de repères auxquels nous pourrons nous identifier et orienter notre conduite.

Retrouver nos racines en foulant la Terre de nos ancêtres, en reproduisant leurs rituels, en se déplaçant extérieurement et intérieurement, est nécessaire à notre enracinement personnel et à un meilleur retour vers notre Créateur.

Le pèlerinage intérieur est celui que l’on doit faire tout au long de l’année et non seulement dans les lieux saints, car notre cœur – où siège la foi – est aussi un territoire sacré et nous sommes tenus de l’entretenir.

Le pèlerinage est aussi une occasion de grand rassemblement, d’union de musulmans qui viennent de tous les horizons pour se mettre au même niveau et répondre comme un seul corps à Son Appel …

ARTICLE PROPOSÉ PAR UNE LECTRICE DU BLOG 🙂

WP Flyer Omra Ramadan


Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.

2
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
abied safa

je trouve que ce site est très precis je devais faire un dossier pour l’école sur la ka’baa j’ai tout trouvée sur ce site . Bravo!
s’il vous plait refaite une page mais avec d’autre monument