Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

Ne pouvant pas partir la veille pour Paris, nous avons quitté Uckange, avec le frère qui m’accompagne, un peu après minuit en direction de Villiers le Bel. C’est là que nous devrons laisser la voiture, un frère nous la garde jusqu’à notre retour inchaAllah évitant les frais du parking 🙂

Arrivés directement à la mosquée de Villiers le Bel pour al fajr, nous nous sommes reposés chez le frère un petit 2h avant de rejoindre l’aéroport CDG, et oui, nous sommes déjà en mode Omra, à savoir : compter le nombre d’heures de sommeil 😉

Au fur et à mesure, les frères et les sœurs du groupe commençaient à arriver, nous avons pu faire connaissance dans la file d’enregistrement et franchement, le courant est passé très très vite, en quelques minutes j’avais déjà l’impression de les connaître depuis longtemps (allez savoir si nos âmes ne se sont pas déjà fréquenté lol). La bonne ambiance s’est installée en vite fait bien fait, et ça, c’est super important pour le bon déroulement du voyage, j’avais déjà la morale alors qu’on était encore à Roissy.

Techniquement, on était bien dans les temps. Sauf que 🙂

Arrivés devant la porte d’embarquement, certains frères, sur mes conseils, sont partis mettre leurs serviettes d’Ihram (enfin, celle du bas car elle est galère à mettre dans l’avion), du coup, nous étions les derniers à monter dans l’avion. J’aime bien monter en dernier, pour 2 raisons :

1. Je ne reste pas debout à attendre dans la file d’embarquement, je reste assis dans un coin en attendant que la file se vide, et vu que les places sont numérotées, y a aucun intérêt à se précipiter.

2. Lorsque nous sommes un groupe, et qu’on a des numéros bien dispersés dans l’avion, ça permet de voir les aménagements possibles au vu des places libres qui restent histoire de se rapprocher et de rester ensemble dans le même secteur.

Et ça n’a pas loupé, on était bien dispersé, mais on a réussi à se mettre quasiment tous ensemble comme vous pouvez le voir sur la photo ci-contre, on occupait 2 rangées et demi environ 🙂 (ah oui, l’avion était un Airbus 330-300).

Les A330-300 sont ces appareils avec des rangées de 2+4+2 (8 personnes donc par rangée), il peut prendre jusqu’à 300 personnes. Pourquoi je vous parle de cela ?

Il est connu que certaines compagnies aériennes proposent à bord de ses avions un espace prière. On peut peut-être penser que Saudi Airlines en proposerait d’office sur tous ses avions, et bien non. Souvenez-vous comment on avait galéré à prier al fajr lors du voyage retour de la Omra 2013 !!!

Pour pouvoir proposer un espace prière, il faut que l’avion soit un Airbus A330-300 (enfin là je parle des Airbus, je n’ai pas encore vu des espaces de prière sur les Boeing). En gros, ce n’est pas parce que vous voyagez avec Saudia Airlines que vous aurez forcément un espace de prière, vérifiez d’abord de quel type d’appareils il s’agit. Sur les A320, les appareils les plus utilisés pour les moyens courriers, pas d’espace de prière à bord.

Bon, on dit espace de prière, mais c’est un tout petit espace (voir la photo), al hamdoulillah, l’essentiel est que ça permet de faire sa prière tranquillement, debout, en groupe (6 personnes max, avec l’imam au milieu de la première rangée), la totale quoi 🙂

Voici arrivé le moment du repas. Sur 4 éléments principaux du plateau, il y a eu un énorme loupé : la salade de crevettes.

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

Cherchez l’intrus dans ce plateau repas 🙂

Le riz-viande de boeuf était vraiment bien cuisiné, très bien épicé, ce fut le très bon point de ce plateau. Je ne sais pas si vous la distinguez bien sur la photo, mais il y avait une mousse de pistaches sur fond de génoise, on peut lui reprocher la taille mais du point de vue du goût c’était très bien réalisé. Mais alors le gros loupé était cette salade, franchement, complètement ratée, c’était de la purée de crevettes et non des vraies crevettes, ça sentait l’industriel à plein nez 🙂 Heureusement, que j’ai pu me consoler avec l’intrus de la photo 😉

C’est officiel, les addicts à Internet peuvent naviguer sur internet en plein vol même en classe éco, Saudi Airlines s’y est mis, mais attention, vu les tarifs, y a intérêt à devoir envoyer l’email le plus important de sa vie ou de chercher l’info qui vous sauvera de je ne sais quelle galère 🙂

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

Avec 14,85$ les 15 Mo, ça revient à proposer ce service à la Business Class 🙂

Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais à un moment donné tous les hublots étaient fermés et l’avion ressemblait à un très grand dortoir de 200 personnes 🙂 pour ceux qui se posaient encore la question est ce que ça vaut le coup de dormir ou pas, y avait pas trop le choix, même si t’avais pas spécialement envie de dormir, t’allais quand même le faire 😉

La majorité dormait jusqu’à ce que l’on entende l’annonce suivante : Miqat dans 30 min, et là, tous les yeux n’étaient pas encore ouverts. Mais lorsque l’annonce fut : Miqat dans 15 min, gros mouvement vers les toilettes pour les ablutions et/ou la mise des serviettes d’ihram pour ceux qui ne les avait pas encore sur eux.

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

Tous les frères sont désormais prêts, on attend donc l’entrée dans la zone du ihram pour commencer la talbiya.

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

La bonne ambiance avec les frères en attendant l’entée en état d’ihram

En plus des annonces faites oralement, vous voyez s’afficher sur vos écrans les infos concernant le Miqat.

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

L’avion était pas mal rempli de pèlerins mais qui se dirigeaient tous vers Médine en premier, du coup, et bien on était les seuls de tout l’avion à faire la Talbiya, qui ne dure qu’une dizaine de minutes avant l’atterrissage.

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

A la descente de l’avion 🙂

Arrivés al hamdoulillah à l’aéroport de Jeddah, toutes les files pour le checking des passeports étaient bondées de monde, ça promettait une attente d’une bonne demi-heure avant de pouvoir sortir de la police des frontières.

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

A votre avis, que font-ils ? 🙂

A partir de là, commencera LE PARCOURS DU COMBATTANT de la soirée.

La version brève est qu’on a mis TROIS HEURES pour faire tamponner 20 passeports.

La version un peu plus longue c’est que les policiers en poste devaient en avoir assez de bosser, ils tamponnaient un passeport puis partaient 10 minutes, puis revenaient puis en tamponnaient un autre, puis repartaient …. du point du vue du nafs, on peut dire qu’on s’est mangé un sacré coup, moi qui pensais que pendant la Omra hors-saison ça allait se passer super vite (comme toutes les fois d’ailleurs) j’étais plus que surpris.

On était 19 à être passés et on attendait le 20ème, et ben non, ce 20ème a été gentiment appelé à se mettre sur le côté avec un papa britannique d’origine indienne, facilement une demi heure, lorsque j’ai demandé au policier saoudien c’est quoi le problème avec ce frère, y a-t-il un souci avec lui ? avec son passeport ? la réponse fut : non, il n’a aucun souci, tout est en règle pour lui. Ben alors pourquoi il attend ? juste un peu de patience, dans 10 min ce sera réglé (ça ne vous rappelle pas les 5 minutes de Rakane ? mdr).

Sincèrement, je me suis longuement interrogé sur cette anormale longue attente et sur ce qui la différenciait de toutes les fois précédentes où j’ai atterri à Jeddah en hors saison, et figurez-vous que j’en ai trouvé l’explication.

Toutes les autres fois j’atterrissais à Jeddah MAIS je repartais à Médine, alors que là, j’atterris à Jeddah et j’enchaîne tout de suite vers la Mecque. Et alors me diriez-vous ?

Souvenez-vous du 1er jour du Hajj 2012 où j’expliquais que :

En effet, cette épreuve de « attendre sans savoir quand cela va se débloquer » a une portée spirituelle. Lorsque l’on vient d’Europe, notre coeur est imprégné de l’environnement d’insouciance dans lequel on vit, et croyez moi, pour des gens qui veulent vraiment bien démarrer leur Hajj, ces longues heures d’attente ne sont pas de refus, c’est une sorte de SAS spirituel

Et bien c’est exactement ce qui s’est pas passé pour nous, Médine sert de SAS pour les pèlerins, mais lorsque vous démarrez directement en mode ihram, qu’est ce qui jouera le rôle de SAS pour vous ? Et bien les longues heures d’attente à l’aéroport 😉

Al hamdoulillah qu’il y ait eu cette longue attente, ça nous a mis direct dans l’ambiance de lutte contre son ego, je ne me voyais pas rentrer à Makkah pour la Omra en ayant un ego bien frais lol

Rien à dire, ça devait bouillonner de l’intérieur, mais tout le groupe a su digérer cette frustration et surtout l’incompréhension totale du boulot des policiers saoudiens.

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

En attendant le bus histoire de relativiser 😉

Après la police des frontières, une autre attente nous attendait justement :), celle du bus, je disais quoi dans toutes les autres Omras ? (qu’en hors-saison les bus étaient toujours là à l’heure ?) et bien pas cette fois non plus, histoire de rajouer un peu plus de contrariété à l’ego, il le fallait je vous dis, il le fallait 🙂

Environ 6h après notre atterrissage, nous voilà arrivés à notre hôtel à Makkah (qui n’est qu’à 80 kms de l’aéroport lol), opération Omra que nous avons terminée 15 min avant al fajr, l’ambiance était vraiment géniale soubhanallah, ça faisait une seule famille qui fait sa Omra ensemble (y)

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

Comme d’habitude, des soucis légers réglés en moins de 2 grâce à Zamzam (et com dab, on a retrouvé 2 frères qu’on a perdus au Tawaf après avoir bu Zamzam avec l’intention de les retrouver).

On était tellement fatigués, que les yeux étaient rouges chez presque tout le monde, et presque tout le monde a failli tomber pendant la prière, voire, on a failli nous endormir en soujoud. C’est vous dire à quel point, et après s’être rasé les cheveux, cette journée du samedi était la journée récup, c’est d’ailleurs pour cette raison que je l’ai incluse avec la journée d’hier dans le récit. Ben oui, on a dormi jusqu’au dohr, et l’après midi, rien de particulier, les prières au haram, certains frères ont effectué des Tawafs par ci par là, certains se préparent pour aller effectuer une 2ème Omra …

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra

A la fin du sa3y, une seule envie, aller dormir 🙂

Ah oui, hier j’ai sensibilisé les frères et soeurs à l’opération Zéro Gobelets aux Harams, ils ont de suite adhéré, on pouvait même les voir se balader avec des petites bouteilles, signe que ce sera leur compagnon durant le séjour pour ce qui est de boire Zamzam.

Quant à moi, je vous dis à demain inchaAllah, mission du jour : les visites à Makkah, notamment Arafat.

Sur ce, je vous laisse avec cette photo d’une boutique en face de notre hôtel, enfin, c’est une dédicace à tous les nostalgiques de notre cher Rakane 😉

Jours 1 et 2 : Départ de Paris et accomplissement de la Omra



11
Poster un Commentaire

11 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

Mdr la tomate !

Sonia Oum Hamza

Salam alaykoum

Super recit alala comme j’aimerai y etre…
Ahahah 😀 je ris toujours autant de ce Rakane, decidement!!^^ Il est « l’exemple type » du « fonctionnaire » saoudien et la reference à tout jamais je crois ahaha 😀
Qu’Allah vous preserve et pleins de duas pour nous!!

bint ahmad

Ça fait chaud au coeur pour la belle ambiance !!! (on verra si elle va durer avec toutes les galères à la sauce Sami ;p qui les attendent lol)

« A votre avis, que font-ils ? 😀 »

NSP lol

(Bon, ils font quoi au final? ^^)

Ps : j’avais même pas capté la tomate, mdr !

Pps : Taqabbal Allah à tout le groupe pour la 3Omra en ce mois de cha3bane <3

bint ahmad

Ppps : Barakallahou fik encore, pour cet éventail d’enseignements, conseils et bonnes astuces et hâte de découvrir le prochain récit incha Allah (y)

Miloud

Salam aleykoum,

Merci encore sidi Sami de nous faire partager cet Omra, mashallah quand je vois les visages sur les photos, il m’a l’air d’y avoir une très bonne ambiance. 3h d’attente pour pas grand chose, j’avoue que les nafs ont du prendre un bon coup, mais bon c’est un bien pour commencer cet omra.
J’avais oublie cet histoire avec Rakane !!!

« Rakane : ah oui, ils sont là les passeports, on vous les prépare, asseyez vous sur ce canapé, 5 min et ils sont à vous. »

mdr !!!!!

Yusuf

Assalamu aleikum,
Allah yataqabbal 🙂

Mdr pour la tomate – je ne l’avais pas captée non plus, même pas après le commentaire de Fadila o_O – il me faut une nouvelle paire de lunettes, je pense 🙂

bint ahmad

« Quant à moi, je vous dis à demain inchaAllah, mission du jour : les visites à Makkah, notamment Arafat. »

On est déjà demain ^^ lol

Itinérant

Qu’Allah accepte votre ‘Omra comme Il l’a acceptée de celle de nos pieux prédécesseurs, que Dieu soit satisfait d’eux.

On ressent beaucoup de baraka et de mahabba dans ce post, votre périple spirituel commence bien 😉 incha Allah que ces Bienfaits vous accompagnent tout le long de votre séjour, on en a déjà méga besoin en temps « normal », mais on a en besoin encore plus effectivement dans le cadre d’un tel voyage!

Soutien Scolaire La Courneuve

La photo avec les frères retournés, ils sont en train de faire leurs dernières prières avant le parcours du combattant de la soirée??? : :p

Tes dou’as Sami pour un autre parcours du combattant, lol, celui de nos lycéens qui sont actuellement en train de passer leur bac 😉

Barakallahoufik et donne-nous la réponse concernant la photo!!! Mdr

Hanifa

Salam a3leykom, barakAllah oufik pour ce récit. Allahi Takbel inchaallah. Je n’avais jamais vu l’attente comme une éducation de notre égo, comme quoi les lunettes islamiques ne devraient jamais nous quitter! J’attend la suite avec impatience inchaallah!

Itinérant

Les passages qui évoquent les SAS spirituel, me font méditer finalement sur les deux mois précédant Ramadane (Rajab et Cha’bane).

Je me dis qu’on peut faire un parallèle là-dessus : ils nous serviraient également de sas spirituel, puisqu’ils nous prédisposent à la purification spirituelle, à mieux accueillir le mois de Ramadane et à mieux le vivre.

wa Allahou a’lam.