[HAJJ 2018] Les Chroniques de Linda #8 : Fin de séjour et retour en France

La Mecque, derniers instants

Toutes les bonnes choses ont une fin et pour nous il est temps de dire au revoir à la Mecque…

Un sentiment paradoxal m’envahit, d’un côté je suis excitée d’aller à Médine et de pouvoir visiter notre Prophète bien aimé Aleyhi Salat wa Salem et d’un autre côté cela veut dire ne plus voir la Kaaba à notre guise et ça c’est déjà une déchirure.

Depuis notre retour du hajj, nous avions pris un nouveau rythme de vie avec une certaine routine, c’est comme si nous étions devenus des habitants sédentaires de Mecca lol.

Chaque jour, nous passions le maximum de temps au Haram, les tawafs surérogatoires étaient quotidiens et la Kaaba, toujours aussi majestueuse, faisait partie intégrante de nos journées et vies.

Nous étions devenus de vrais pro, il suffisait de jeter un œil au tawaf pour savoir ce qu’il était possible de faire : toucher la Kaaba ou pas, voire la pierre noire pour certains ou certaines warriors du groupe (ils se reconnaîtront lol).

Même la foule, qui m’avait effrayée au 1er tawaf, n’avait plus de secrets pour moi c’était devenu une habitude de se laisser bercer par la foule et de ne plus maîtriser ses pas.

D’ailleurs fini les tawafs à plusieurs maintenant c’est par 2 et sans hommes de préférence !

Avec l’expérience, nous avions compris que c’était bien trop contraignant de devoir constamment se surveiller les uns les autres dans la foule de peur de se perdre et que du coup cette « peur » compromettait la dimension spirituelle du tawaf !

Vous voulez connaitre le secret d’un tawaf réussi ?

Se laisser porter par la foule tout en étant concentrés dans ses invocations et là on ressent que cet endroit du monde est vraiment spécial, on a l’impression de flotter dans une autre dimension , hors du temps et attiré par une force magnétique irrésistible : la Kaaba.

Nos anciennes vies ne sont plus qu’un lointain souvenir, je n’ai jamais ressenti le manque de mes enfants et pour être honnête j’ai même oublié que j’en avais.

J’ai eu l’impression que là, à cet instant, je n’étais plus la Linda, maman de 3 enfants, mais juste un être humain au service de Dieu et pour Dieu.

Et pour la 1ère fois de ma vie, j’ai le sentiment de m’être complètement abandonnée à ce nouveau rôle.

J’ai enfin réussi à lâcher prise et ce nouveau sentiment me comble, m’apaise et c’est comme si mon âme avait enfin retrouvé ce pourquoi elle était destinée.

Notre départ étant imminent, il est temps de programmer notre tawaf d’adieu : tawaf el wadaa.

Avec des sœurs nous décidons de le retarder au maximum et de le faire vers 2h30 du matin, de profiter des prières surérogatoires et de clôturer par salat el sobh qui sera notre dernière car notre départ est prévu vers 7h du matin.

Ce tawaf je ne le ferai pas en couple car mon mari a décidé de le faire un peu plus tôt et il était ravi que je lui donne carte blanche pour le faire seul, apparemment c’est trop difficile de le faire avec moi et de me surveiller !

Et pour ma part, trop contraignant avec lui on a quand même 30 cm d’écart de taille alors me faire guider comme une marionnette, très peu pour moi lol !

Je décide donc de faire ce tawaf avec une soeur qui a le même gabarit que moi lol d’ailleurs elle aussi a abandonné son mari dans la foule du tawaf.

Lui aussi a voulu le faire seul mais bon lui c’est spécial c’est devenu un véritable guide du Haram depuis qu’il s’est perdu le 1er jour de notre arrivée mdr.

Alors à tous ceux qui ont peur de se perdre à Mecca dites vous que si cela devait arriver ce serait une magnifique expérience !

Nous débutons ce dernier tawaf très émues de se dire que ce sera peut être notre dernier, d’ailleurs ce jour là Dieu nous a facilité car il y avait énormément de groupes d’asiatiques tous plus petits que nous lol et croyez moi qu’est ce que cela facilite le tawaf !

Aucun sentiment d’étouffement ou d’écrasement de colosses devant nous, juste de la fluidité, d’ailleurs au bout du 3ème tour sans s’en apercevoir nous nous retrouvons vraiment très près de la Kaaba et impossible de ne pas saisir cette occasion !

Je dis à mon amie : tu veux la toucher ? Car moi je l’avais déjà fait avec mon mari.

Eh bien sur la réponse ne peut être que positive, en moins de 2 nous nous retrouvons devant la Kaaba sans bousculades ni quoi que ce soit Dieu nous a vraiment facilité SoubhannAllah et dans cet élan je demande à la sœur si elle a déjà eu l’occasion de voir de près Maqam Ibrahim et la réponse est négative.

La voie est libre, nous sommes devant Maqam Ibrahim où nous prenons le temps d’admirer les pas de notre Père Ibrahim Aleyhi Salem.

L’avantage d’atteindre la Kaaba c’est que les tours du tawaf sont beaucoup plus courts et du coup rapides notre dernier tawaf aura été le plus rapide.

J’ai oublié de vous dire que la magie du tawaf fait que nous croisons souvent des membres du groupe pourtant on a dû mal à suivre quelqu’un et des fois d’un seul coup des visages familiers apparaissent pour se fondre dans la masse à nouveau.

Nous avons même croisé un frère qui était à 2 pas de la pierre noire, en le voyant aussi costaud et grand, qui se faufilait dans la foule, MashAllah, j’étais sûre qu’il y arriverait et ça s’est révélé être le cas puisqu’en arrivant à la résidence je croise sa soeur et je lui dis de suite; « ton frère a réussi à toucher la pierre noire » et la réponse est a été positive.

Très beau geste sur ce dernier tawaf sans violence, ni bousculade. Bravo à ce frère qui est très jeune en plus et qui plus tard a réussi un exploit sous mes yeux : prier dans le car qui roulait en direction de notre avion lol

Voilà notre séjour à la Mecque s’achève, sur le trajet nous avons tous la même invocation que Dieu nous permette de revenir voir la Kaaba Amine!

Medine, l’apaisante

Quelques heures de route, beaucoup de sommeil pour ma part j’avais calculé mon coup en ne dormant pas la nuit précédente pour que je ne sente pas passer ce voyage.

1er arrêt sur le trajet à l’heure du Dohor obligée de me réveiller je suis dégoutée lol, je me renseigne auprès de Sami pour savoir où on est exactement par rapport à Médine et il me dit qu’il nous reste dans 50 km avant d’arriver à la moitié du trajet, je me dis qu’on est pas prêts d’arriver !

Du coup je me dis tant qu’à faire autant profiter pour passer aux toilettes !

Je croise une sœur qui en revient et me dit ici c’est Mina revisitée avec des portes de prison lol super encourageant pour moi ! mais je me dégonfle pas pour autant Mina c’était « finger in the nose » pour nous alors même pas peur je peux aller de partout maintenant !

Je rentre et je découvre des espèces de portes en métal sur lesquelles certaines tambourinent dès qu’elles estiment que celle qui occupe les toilettes a passé trop de temps lol

Bon après une courte réflexion de 2 secondes lol je décide de passer mon chemin je me contenterai de faire mes ablutions seulement !

En discutant avec des frères j’ai appris que la même scène s’était produite à Mina côté hommes à savoir un homme à l’intérieur et un autre en train de tambouriner sa porte.

Celui qui était aux toilettes est sorti très calme et a juste dit une phrase qui devrait rester dans les annales du Hajj lol : « frère, pourquoi tu sèmes la haine,,,? » voilà je ne sais pas ce qu’à répondu l’autre mais je trouve sa phrase tellement improbable pour cette situation que je ne peux m’empêcher de sourire toute seule quand j’y pense.

Ma prière faite, je me retrouve sans comprendre autour d’une table dans une espèce de petit restaurant d’autoroute en train de manger du riz et du poulet alors que je me l’interdisais par précaution.

Et au point où j’en suis je commande même une bouteille de Pepsi, en verre je précise, que nous partageons à 5 ou 6 je ne sais plus mdr.

Depuis Ramadan, j’avais quand même débuté un sevrage aux boissons gazeuses lol, bon c’est pas grave le cadre est quand même exceptionnel !

En promenant mon regard dans la salle, je découvre que certains sont assis sur des tapis pour manger mais nous autres petits occidentaux on s’est rués sur les tables et chaises lol.

A ce propos, je ne suis pas la seule à faire des écarts puisque je vois Sami en train de manger aussi [Sami : juste du riz je précise lol], lui qui ne jure que par le bio lol, bon il a une excuse un frère lui a oublié tout son stock de nourriture à la Mecque meskine lol.

Alors à mon tour Sami je te retourne la question que tu m’avais posé quand j’ai perdu ma valise, pourquoi ça t’est arrivé à toi que ce sac ait été oublié ?????

Désolée mais la tentation était trop forte lol !

Sur ce bon repas nous retournons dans le car et la route peut se poursuivre avec un petit arrêt où on nous distribue des petites boites avec un gâteau qui s’appelle « Glucose » mdr au moins il assume ce qu’il est, une bouteille d’eau zamzam, des cacahuètes. On a déjà eu cette boite sur la route à Mecca il me semble que c’est une association pour les pèlerins qui fait ça…

Le prix du luxe, Crowne Plazza

Nous arrivons devant un super hôtel de luxe à quelques pas du Haram je vais être honnête je l’attendais un peu cet hôtel car il était très proche du haram (une centaine de mètres) et je vais pas mentir j’aimais bien l’ambiance luxe de ces grands hôtels enfin j’ai bien écrit :  j’aimais bien !

Depuis, ma vision a beaucoup changé, et même si Sami nous avait fait un petit topo sur le fait que ce serait difficile de se voir, que cet hôtel c’était la dounia incarnée qui nous ferait oublier ce pourquoi on était là.

En tant que femme qui ne se contente pas d’une explication, j’avais besoin de voir ça et de le constater de mes propres yeux d’ailleurs c’est souvent un sujet de discorde entre mon mari et moi car il dit que je ne crois pas ce qu’il dit lol.

Le seul avantage de cet hôtel que je vois c’est que j’ai réussi à voir ma voisine de France et que je n’y étais pas arrivée ni à Mecca ni à Mina et encore moins à Arafat !

Ça c’était juste après notre arrivée pendant qu’on patientait sagement dans le car.

Nous finissons par descendre de notre car, nous découvrons une réception énorme et là commence une attente très longue surtout pour Sami qui a passé 6h collé au comptoir, j’ai eu tellement de peine pour lui que du coup j’ai pas vraiment senti que le temps avait été aussi long.

A l’heure du Maghreb, les sœurs abandonnent toutes leurs bagages et nous partons prier dans la mosquée du Prophète Aleyhi Salat wa Salam on devra se contenter de l’esplanade.

Nous revenons à l’hôtel les chambres sont données au compte goutte j’ai enfin ma chambre, une soeur a été évincée car à Medine ce sont des chambres de 3 au lieu de 4, nos maris ne sont pas à nos étages tout le monde est éparpillé.

Je commence déjà à regretter notre petite résidence familiale de Mecca où j’avais l’impression d’être au bled tout le monde se croisait, on étendait notre linge sur le stah ensemble, y a même des moments où j’ai failli sortir de ma chambre sans mon voile tellement je me croyais chez moi lol.

Pas le temps de s’attarder, l’objectif ? manger vite fait, faire son ghusl, se parer de ses beaux vêtements et aller rendre visite à notre Prophète Aleyhi Salat wa Salam, visite tant attendue…

On essaie tant bien que mal de capter le maximum de soeurs pour essayer de partir en groupe à la ziyara car il y a des horaires précis pour les femmes après le sobh et après le icha.

Ça y est, le moment tant attendu est arrivé, nous découvrons l’ambiance rawda lol, il y a des « ninjas » qui font la police et qui nous demandent si on est arabes ou pas car ce n’est pas la même file.

Au début on a dit qu’on n’était pas arabes lol, mais sur le chemin qui nous emmenait à la file des non arabes un doute nous envahit : et si les arabes passaient avant les autres ???

En moins de 2, nous décidons de revenir dans la file des arabes je dis aux soeurs qu’il faut assumer ses origines lol, les ninjas n’ont rien compris les pauvres mais d’ailleurs personne  ne comprend  rien à nos origines quand il voit notre groupe multi ethnique lol : des arabes, des blacks, des françaises, des pakistanaises c’est ce qui fait notre charme et le manque de style.

Un frère nous a dit : » vous savez comment on reconnait les françaises ici ? désolée les soeurs mais vous n’avez pas de style chacune est habillée différemment par rapport aux autres communautés » ça me fait mal de le dire mais il n’a pas tort lol l’islam de France se cherche encore.

Quand aux ninjas sachez que c’est un surnom très affectueux donné par une sœur du groupe dû au fait qu’elles apparaissent et disparaissent en moins de 2 sans bruit lol

Trève de plaisanterie, nous avons découvert de jeunes femmes très humaines et profondément attachantes nous avons profité de la rawda chaque soir grâce à elles, ce n’est pas 2 rakaates que nous faisions mais plus de 10 par soir à la fin on ne les comptait même plus !

Nous avions une stratégie : faire en sorte d’être le dernier groupe de la soirée et ne pas courir comme les autres. Les ninjas nous ont élu groupe le plus gentil et c’est un honneur pour nous toutes !

Un soir une de leur collègue du Bangladesh nous a même pris par la main en mode VIP nous nous suivions à la queue pour nous installer tout devant dans la rawda ! ça sert d’avoir des paki dans le groupe 🙂

Et puis chaque soir notre traductrice officielle leur demandaient des infos elles nous répondaient facilement on s’est même payé le luxe de demander à l’une d’elles où elle avait acheté ses khoufs mdr !!!

Le dernier soir elles nous ont ont pris dans les bras pour ma part je me suis excusée car des fois on abusait on priait et elles nous suppliaient de partir pour laisser la place aux hommes d’ailleurs si comme moi vous n’aviez jamais assisté à une féria ça vaut le détour côté hommes ! Un vrai lâcher de taureaux alors pour une fois ce ne sont pas les hommes les plus disciplinés et ce n’était pas du tout ambiance pierre noire chez les femmes !

Même si côté hommes on ne voyait pas très bien les tombes, prier sur ce bout de Paradis c’est juste magnifique je ne me lasserai jamais de ce tapis vert.

Medine, c’est le décalage total avec la Mecque, pas d’effervescence, de klaxons ou de cris, ici tout est calme et reposant.

Même les rues sont plus propres, la mosquée est tout simplement magnifique avec ses majestueux parasols qui s’ouvrent comme des papillons pour protéger les pèlerins, un vrai plaisir pour les yeux et un apaisement du cœur inégalé.

On a juste envie de se poser et de méditer, le cimetière du Baqi collé au Haram nous rappelle combien de personnes se sont sacrifiées pour que nous, croyants du monde entier,  puissions pratiquer notre religion et nous rendre en terre sainte.

J’ai peur de ne pas avoir assez de mots pour décrire cette atmosphère si douce et enveloppante à la fois, nous ne sommes qu’à quelques mètres de la meilleure créature au monde tout de même !

Et ça on le ressent au quotidien, même les commerçants sont plus chaleureux.

Les visites

Compte tenu de la taille de notre groupe, Sami a préféré nous diviser en 2 pour les visites.

Je fais partie du second groupe et déjà tout ceux du 1er groupe me disent : « prépare tes mouchoirs pour Ouhoud ».

Ouhoud c’est une visite que j’attends depuis le jour où j’ai connu cette bataille, trop de personnes importantes aux yeux du Prophète Aleyhi Salat wa Salem y sont tombées et il y a cette fameuse histoire des archers qui ont désobéi donc je m’attendais à pleurer un peu mais pas à ce point là!

Je ne peux pas ne pas vous parler de Noussaïba, cette histoire m’a fendu le coeur elle coule en moi dans mes veines comme mon sang tellement elle est puissante.

Je suis même en colère que ce prénom ne soit pas connu, que cette histoire n’ait pas été relatée comme il se doit.

Comment se fait-il que le courage de cette femme qui s’est carrément mis devant notre Prophète Aleyhi Salat wa Salem pour le protéger soit passé à la trappe par la majorité des gens.

Cette femme s’est fait transpercée de flèches pour Le couvrir tout ça parce qu’elle Lui avait prêté allégeance avec les Ansars dont elle faisait partie, est-ce que le Prophète Aleyhi Salat wa Salem lui a dit non Noussaïba tu es une femme tu n’as pas à me protéger ???

Non pas du tout, Il lui a laissé l’occasion d’honorer son engagement jusqu’au bout, et sentant qu’elle agonisait Il lui a même demandé de réclamer ce qu’elle voulait comme récompense pour son sacrifice.

Quel acte de bravoure, et quel sacrifice grandiose!

Noussaïba que Dieu te récompense et t’élève en degrés, tu vas changer le cours de ma vie et ton histoire je vais la colporter à qui voudra l’entendre car tu es le symbole que la femme en islam n’est pas la femme soumise qui doit rester à la maison comme on veut nous le faire croire. La femme en islam est une femme forte soumise à Dieu et qui pourrait faire n’importe quoi par Amour pour notre Créateur, voilà ce qu’il faut retenir de ce récit.

Et je vais en rester là car le sujet est beaucoup trop vaste.

D’autres histoires de sacrifice aussi touchantes que je ne connaissais pas nous ont été racontées par Sami comme celle de Mos’ab radi Allah anhou qui était un jeune home très riche et qui a tout abandonné jusqu’à ses vêtements par Amour de Dieu.

Il n’avait plus de vêtements pour recouvrir son corps c’est notre Prophète Bien Aimé Aleyhi Salat wa Salem qui essayait de rassembler son corps en morceaux.

Où sommes-nous devant ces sacrifices, on n’arrive même pas à quitter un travail pour Dieu ???

Je pense qu’on va tous revoir certaines choses en rentrant nos priorités ne seront plus les mêmes, un nouveau départ post hajj dans nos vies.

Nous avons également visité la mosquée de Qoba la 1ère de Médine, 2 unités de prières valent la récompense d’une omra…et également la mosquée aux 2 qiblas le seul endroit au monde où la qibla a été déplacée en pleine prière.

En off avec quelques amis, nous avons eu droit à une petite visite guidée en français au musée du Coran il y a le plus grand Coran qui pèse 174kgs et une copie du 1er Coran écrit ça vaut le détour une jolie boutique clôture la visite. J’y ai même acheté une veilleuse qui récite le Coran avec tafsir, chants anachid.

Le séjour touche à sa fin, tout le monde est en mode shopping pour faire plaisir à sa famille et dèjà la tristesse commence à nous envahir, la peur de la séparation du groupe est présente.

Avec le temps, nous sommes devenues une vraie famille mais cet hôtel nous a complètement perturbé il y a des personnes que je n’ai pas vues à Medine je ne les ai revues que le jour du départ.

Nous étions obligés de communiquer par WhatsApp aussi bien en couple qu’avec les autres membres du groupe pour essayer de se retrouver, le comble!

Heureusement et el Hamdullilah qu’à la Mecque nous n’avions pas été dans ce genre d’hôtels !

Retour en France

Nous avons démarré vers 1h du matin il me semble, nos bagages sont partis avant je n’ai pas suivi le trajet du car jusqu’à l’aéroport  car je dormais mais il paraît que c’était folklorique le chauffeur s’est perdu lol.

A l’aéroport de Medine cela s’est plutôt bien passé l’enregistrement a été assez rapide pour une fois l’agent nous attendait et nous on attendait les bouteilles de zamzam donc il y a eu un petit quart d’heure de flou mais qui est passé très vite.

Au contrôle de police une irakienne me pousse je me retourne genre qu’est ce qui t’arrive elle me fait un signe pour me dire d’avancer  je veux bien mais il n’y a pas de place!

Elle a continué à me pousser à chaque fois qu’on avançait avec son bagage, j’ai pris sur moi, je comprenais pas on était pas en mode tawaf là lol.

Heureusement ce qui suit va me détendre, tout d’abord un homme nous offre un Coran chacun je trouve ça trop beau comme geste même si mon mari me dit que tout ce qui est offert par le gouvernement doit être inclus dans ce qu’on a payé lol peu importe moi j’apprécie le geste.

Puis au dernier contrôle de police, un jeune douanier prend le passeport d’un membre du groupe qui s’appelle Abdelkader et là je crois rêver il se met à chantonner « Abdelkader ya Boualem… » je pense que tout le monde connait cette chanson mdr.

Je passe juste derrière et j’ai du mal à poser ma main pour les empreintes pas assez de forces ou plus de forces car je suis épuisée il se moque de moi gentiment; puis arrive le tour de mon mari il luit dit « Samir  djazayri? an3am lui répond mon mari et il lui balance « tahya Djazair » lol je m’attendais pas à ça ce jeune douanier me marquera à vie !

Nous arrivons à Amman rapidement pas le temps de dormir, certains sont en 1ère classe mais ça ne vaut pas la Business Class que nous avons eu à l’aller désolée lol.

Comme les cartes d’embarquement ont été faites à la va vite je pense tout le monde est séparé aucun couple n’est ensemble, commence alors un véritable domino de changement de places, un frère se retrouve sans place il explique la situation à l’hôtesse: « people have changed and changed and…I am lost » je suis pliée en 4 tellement je rigole et la soeur à côté de moi pareil la scène est délirante surtout que j’entends derrière moi des frères qui lui proposent de mettre une robe et de faire l’hôtesse de l’air…mdr on se croirait dans une colonie de vacances en plus ce frère il est trop rigolo il est toujours souriant je le félicite pour sa bonne humeur qui a bien participé à la bonne ambiance du groupe.

Heureusement il a fini par trouver une place le pauvre

A Amman je n’ai qu’une envie c’est dormir et pour l’avoir testé à l’aller je sais que la moquette est bien épaisse et confortable lol ça tombe bien on vient de découvrir que nous avions 5h de retard qui se sont transformés en 6h.

Je suis embêtée car je risque de ne plus avoir de TGV et il faut absolument que je rentre sur Lyon toute une logistique en dépend.

Je finis par annuler mon TGV et tente d’avoir le dernier qui part à 21h16 de Roissy.

A 21h je n’avais pas encore tous les bagages, obligée de bâcler les au revoir ce sera mon seul regret de ce voyage et commence alors une course contre la montre.

On court avec nos bagages, sortir du terminal 2 s’avère très compliqué, les familles obstruent le passage avec leurs dattes, leur lait… je suis obligée de crier et de supplier de nous laisser passer car on va rater notre TGV !

On court, les cartons de zam zam qui tombent je ramasse ça retombe je n’ai plus de force on aperçoit enfin le quai et pas de train, quelqu’un me dit qu’il n’est pas encore là c’est le soulagement!

Jamais nous n’avons autant transpiré pas même à Mecca!!!

Dans le TGV nos places sont prises, plus de places pour les bagages encore une galère quand le contrôleur nous dit allez en 1ère et choisissez vos places encore une délivrance ! Allah ou Akbar !

Encore une fois la 1ère classe a un prix à l’aller c’était la perte de ma valise et là je vois un visage familier un voisin/ami à qui je fais la bise habituellement !

Je m’étais jurée que j’arrêterai tout ça à mon retour car jusque là j’avais du mal à remballer les gens. Dieu m’a mise à l’épreuve instantanément SobhannAllah, Petit moment d’hésitation et je finis par lui tendre la main il me sourit je pense qu’il a compris et il est super content de nous voir.

Il explique même à ses enfants de 3 ans  l’objet de mon voyage, quelques minutes plus tard les petits ont soif et il n’a plus d’eau, il me reste un fond de zamzam j’hésite puis je me dis ce ne sont que des enfants je leur tend ma bouteille et leur dis : « attention cette eau est spéciale » Lui me dit: »c’est de l’eau bénie »

Moi: « oui c’est ça faites un voeu »

les enfants font un voeu et boivent

Voilà comment s’est terminé notre voyage, la suite vous la connaissez tous, retrouvailles et en même temps tristesse, dégoutage, l’impression de ne plus être à sa place et j’en passe…

J’ai passé toute l’après-midi à rédiger cette chronique juste pour me replonger et savourer notre voyage et j’espère que sera le cas pour tous les membres du groupe InchAllah et que ceux qui hésitent encore oseront sauter le pas…

Puisse Dieu nous Faciliter notre retour à cette dure réalité et faire de nous de meilleures personnes!

Amine

Et que Dieu accorde un voyage aussi beau que le nôtre avec un groupe aussi soudé à tous ceux et celles qui ont le désir de se rendre dans les lieux saints

Amine



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos voyages de Hajj et Omra.

7 commentaires

  • Fadila HAJJA

    magnifique chronique ma soeur Linda : tout est dit avec finesse et subtilité : merci et bravo!
    qu4allah accecpte notre Hajj et nous permettent de nous retrouver pour une prochaine OMra incluant El Quods inchallah : sami a dit que c’était enviseagable!

    • Linda

      Fadila tu as changé de pseudo lol TU es passée de Fadila Hajj à FADILA Hajja mdr tu as bien raison!

      Ah oui qu’est ce que j’aimerai partir en Omar ensemble et pourquoi pas à El Qods!

      Insha’Allah…

      Sami tu peux commencer à préparer ce futur voyage l’équipe HAJJ 2018 n’est pas prête de te lâcher lol!!

    • Khadija

      Ah… J’ai bien entendu « Omra avec une étape Al qods » ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde…. et je pense que beaucoup sont prêts à sauter sur l’occasion comme nous !

      Sami, je crois MÊME que tu vas PEUT être devoir PENSÉ à faire un tirage au sort comme pour les visas du bled. lOL

  • ka

    Aleikom salem

    Retour a la réalité hhhhh, en tout cas l histoire de l hotel familial a l hotel de luxe on l a vécu aussi, par contre avec nos maris nous n étions pas separes d etage, mais dur dur ici on a du mal a se remettre dans cette vie tellemc était magique la bas mais a peu pres tu as qd meme bien explique la sensation qu’on ressent a la mecque et medine

    • Linda

      Salem Aleykoum Ka,

      C’est quand on perd quelque chose qu’on se rend compte de sa valeur…

      Tout me paraissait si naturel là bas mais ici je comprends que nous avons goûté à un petit bout de Paradis alors que dire du vrai Paradis???

      À nous d’oeuvrer pour que nous puissions y goûter éternellement Insha’Allah

  • Touria

    MachaAllah ton récit est sublime
    J’ai revecu mon hajj 2017 à travers tes mots
    Qu’Allah accepte notre Hajj
    Jazak Allah o khairen

  • Abdelhak

    Barak ALLAHOU fik pour tes chroniques.
    Merci encore.
    Pour ce qui veulent plus de détails sur l’épisode de noussaïba Cliquez sur ce Lien. Bon épisode.
    https://youtu.be/QFzpnkEPUQE
    Wa Essalemou 3ALAÏKOUM WA RAHMATOULLAH

Laisser un commentaire