Hajj 2015 : Chronique d’un pèlerin #8

[100% ELLE]

Ce récit me tient particulièrement à cœur car je vais vous raconter comment j’ai vécu mon Hajj.
 

J’aimerais sincèrement qu’il puisse vous aider à préparer au mieux votre Hajj, vous éviterez certains pièges et surtout vous éviterez de passer à côté de l’essentiel.

 

1er Jour : Mecca – Mina

J’ai commencé dans le groupe « piétons » car je voulais être avec Sami et pouvoir profiter de sa présence, ses conseils, ses rappels….

 

Nous avons quitté la résidence après le chourouk et sommes partis en direction de Masjid al Haram pour faire 2 rak3ats et formuler l’intention d’accomplir le Hajj. L’objectif était d’arriver pour Dhor.

 

Après 4 heures de marche, nous arrivions enfin à Mina. Je me repose un peu sous la tente et réfléchis à la suite des événements. Je songe à changer de groupe car le rythme de la marche me paraissait soutenu, peut-être pas assez entraînée pour ce type de marche sous une chaleur torride, il faisait 38° au moment de quitter Masjid al Haram. Habituellement, je peux marcher des heures et des heures sans problème mais là je pense que je ne supportais pas la chaleur. Je pèse le pour et le contre et je me dis que finalement, je n’étais pas encore au bout de mes limites mais que je préférais me préserver pour les rites du Hajj, la concentration, la spiritualité…

 

Alors que dire de Mina, des tentes à perte de vue, nous étions les uns à côté des autres, très peu d’espace vide. L’épreuve commençait maintenant. Même si Sami nous avait briefés, je ne pensais pas que ce serait aussi éprouvant.

 

Il y avait plusieurs difficultés, celle de cohabiter à plusieurs y compris avec des personnes qu’on ne connaissait pas, la chaleur, le bruit, l’éducation de certains… Bref, la patience est mise à rude épreuve. Mais ce qui m’a paru le plus dur, c’est de ne pas trouver d’espace pour m’isoler.

 

Après quelques heures passées à Mina, j’ai réussi à me créer une bulle pour me concentrer sur ce pourquoi j’étais là. Mais ce n’est pas facile car Shaytan guette la moindre faille et redouble d’efforts pour nous éloigner de notre objectif.

 

Soyez donc vigilants, ne tombez pas dans les conversations futiles et les pseudos problèmes.

 

2ème Jour : Jour de ‘Arafa

Je suis arrivée à ‘Arafat avec le groupe « Bus », une tente nous attendait dans laquelle il y avait déjà beaucoup de monde et plus d’espace. Rajoutez à cela la chaleur et pas de clim, j’ai préféré avec une sœur, Aisling, trouver un coin d’ombre à l’extérieur et m’y installer. Pour vous dire, il faisait moins chaud dehors à l’ombre que dans la tente. J’ai réussi à avoir un gros bloc de glace qui est devenu mon véritable allié tout au long de cette journée.

 

Je fais juste une petite parenthèse, le Hajj reste un moment si spécial et unique que je souhaite à tous de vivre. Les conditions dans lesquelles on le vit, sont une épreuve mais croyez-moi, vous les oubliez vite une fois votre Hajj terminé. Il s’agit d’un véritable combat contre son nafs car en soi les rites du Hajj sont très simples. Là où vous devez vous préparez c’est sur la concentration dans un environnement bruyant. Souvent on préfère s’isoler pour méditer mais quand il n’y a pas d’espace, il faut apprendre à faire abstraction de tout ce qui nous entoure. Ça a été mon combat durant le Hajj à en pleurer car je me sentais oppressée.

 

L’heure du Dhor approchée, nous étions installées paisiblement avec quelques sœurs à l’ombre d’un arbre

 

prêtes à implorer et invoquer Dieu du Dhor au Maghreb. Ce jour était tellement important qu’il nous fallait être dans les meilleures conditions pour se concentrer. Je ferme mes yeux et commence à implorer Dieu.

 

Je ne serai vous dire combien de temps cela a duré mais au moment où j’ai ouvert les yeux, je n’ai rien compris, j’étais entourée de dames partout autour de moi, de 5 à 6 sœurs, nous étions maintenant le quintuple dans un petit espace. J’ai très mal vécu le moment car je cherchais de l’espace pour méditer et là, je me sentais étouffée par des dames qui étaient là, passives à attendre je ne sais quoi. Je n’en pouvais plus, je me suis levée et je suis partie, les sœurs avec qui j’étais, se sont aussi levées pour chercher un autre endroit.

 

Je croise Samra, une sœur qui était avec moi et qui me propose d’aller dans une tente où il y a des Américaines. Samra, si tu lis ce récit, barakallahoufik car tu m’as permis de m’évader et profiter du restant de mon après-midi. Je me suis sentie tellement bien dans la tente. Il n’y avait que quelques sœurs Américaines en pleine méditation et en plus il y avait la clim 🙂 Je me suis installée sans trop m’imposer car je « squattais » quand même leur tente. Et là, j’ai pu profiter de ce moment pour me rapprocher de Dieu.

 

Le soir, nous avons quitté Mina pour passer la nuit à Muzdalifa et en profiter pour ramasser les cailloux pour Jamarates le lendemain. Nous avons dormi à la belle étoile mais c’est assez difficile de trouver le sommeil avec la chaleur, de plus, nous étions à court d’eau.

 

Un conseil, avant de quitter Arafat, prévoyez de prendre plusieurs bouteilles d’eau car il n’y a aucun point d’eau à Muzdalifa [Ici c’est Sami lol, il y a des centaines de points eau à Muzdalifa, Samia parle du campement où ils se sont retrouvés ^^].

 

3ème jour : Aïd

Nous devions rentrer à Mina en bus après salat Fajr mais on nous a annoncé une attente de 3h30 à 4h.

 

Nous avons donc pris la décision de rentrer à pieds au rythme des mamans car il y avait 3 km à faire. En 2 minutes, le groupe était déjà scindé. Dans mon groupe, il y avait 2 mamans, nous avons donc avancé tranquillement et sommes arrivés les derniers dans notre tente. Journée repos puis après le ‘Asr, nous sommes partis aux Jamarates pour lapider la grande stèle. A notre retour, nous nous sommes coupés les cheveux pour la 1ère désacralisation. Il nous restait le Tawaf et le Sa3i pour finaliser notre Hajj.

 

4ème jour : Lapidation des stèles  

La veille, le groupe « piétons » nous avait rejoints à Mina. Nous avons passé toute la journée à Mina sous les tentes puis nous avons été tous ensemble lapider les 3 stèles (groupe « bus » + groupe « piétons »). Il y avait énormément de monde, c’était impressionnant mais al hamdoulilah, nous sommes allés au 3ème étage et n’avons pas eu de difficulté à lapider les stèles. En quelques minutes, nous avions déjà fini. La pression
commençait à redescendre mais pour le groupe « bus », les rites n’étaient pas encore terminés.

 

5ème jour : Lapidation des stèles – Tawaf – Sa3i

Le dernier jour, nous avons décidé de lapider les stèles après salat Fajr et à notre retour, prendre le bus pour retourner à Mecca. Cela nous aurait permis de faire une sieste l’après-midi pour ensuite repartir après le ‘Icha finaliser nos derniers rites. Mais comme Youness vous l’a si bien raconté, nous avons mis 5 heures pour rejoindre notre hôtel, ce qui en temps normal, aurait pris 15 minutes. Notre patience a été mise à l’épreuve mais bizarrement, j’étais assez sereine, peut-être parce que j’avais dormi une bonne partie du
trajet 🙂

 

Une fois arrivés à l’hôtel, je n’ai pas réussi à me reposer, je n’avais qu’une hâte, commencer le Tawaf et le Sa3i.

 

J’ai ressenti la fatigue lorsque nous sommes arrivés à Masjid al Haram et qu’il fallait
attendre que notre groupe soit prêt pour commencer les rites, entre autre que chacun ait ses ablutions. Le temps me paraissait long, il s’était écoulé plus d’1 heure avant que nous commencions enfin le Tawaf. Les derniers efforts, un Tawaf au dernier étage puis le Sa3i et là, la pression qui redescendait.

 

Des embrassades, des câlins, des mots doux entre sœurs. Nous venions de finir notre Hajj. A ce moment précis, j’ai ressenti un tel soulagement. J’avais déjà oublié toutes les difficultés du Hajj. Je me sentais apaisée, sereine et rassurée sur mes choix de vie.

 

Si je devais vous donner un conseil, ce serait de faire votre hajj dès que vous en avez les moyens. Ne vous posez pas trop de questions. Je vous le dis car je suis moi-même passée par cette phase d’interrogation et de doute (je ne pensais pas avoir une foi assez solide pour le faire, je ne me sentais pas prête au niveau spirituel, je ne portais pas le hijab donc je savais qu’en rentrant, je devrai changer ma manière de me vêtir….).

 

Tant de questions qui aujourd’hui, n’ont plus lieu d’être. Je me torturai l’esprit alors que les choses sont tellement plus simples. Je ne vous dirai pas que le Hajj a changé radicalement ma vie, ce serait utopique mais il m’a permis de m’élancer vers ce qu’il y a de mieux pour mon salut. Je n’ai maintenant que des certitudes et suis fière de la tournure que prend ma vie. Sincèrement et du plus profond de mon cœur, n’attendez pas et faites-le dès que vous le pouvez. Vous en tirerez un bénéfice inestimable…

 

Votre sœur fiAllah, Samia.


Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.

19
Poster un Commentaire

13 Fils de commentaires
6 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
12 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
sabrina

Tres heureuSe de te lire samia Et de vivre ton hajj a travers tes moTs, en attendant de le vivre a mon tour inchallah,

Sara

Salam a3laykoum

Barakallahofik samia pour ce recit.
Entre les histoires quotidiennes de ma mere et vos recits vous nous donnez tellement envie macha allaH.

Qu’allah nous facilite le hajj et surtout la perfection dans notre religion incha allah.

Amine

Oum Z

Salam alaykom,
barak allahofik pour ce récit. Tu dis tout à fait vrai quand tu dis qu’il ne faut pas attendre et de repousser le moment de faire hajj ou omra alors qu’on a les moyens. Un tel voyage permettra par la permission d’Allah de raviver la foi de ceux qui se sont éloignés d’Allah et une améloriation de leur pratique religieuse.

bint ahmad

Wa 3alaykoum assalam, Barakallahou fiki chère soeur Samia pour ce témoignage sincère et proche de la réalité. Qui permet davantage aux femmes de s’identifier à travers ton récit et de mieux s’armer inchaAllah pour le jour J. Bravo à toi, pour quelqu’un qui ne se sentait pas prête à entreprendre un tel voyage, tu t’es quand même lancée au défi et tu n’as pas fait les choses à moitié (lol), puisque tu as endossé en plus le rôle de « chronique (en live) d’une pèlerine » :-). C’est une belle démonstration de dépassement soi, la preuve que lorsque la force de la… Lire la suite »

bint ahmad

*chroniqueuse

OumWalidNour

Salam’alaycoum

Macha allah pour tous ces details.

PoUrriez vous me raconter comment vivez vous l’apres hajj dans la vie de tous les jours?

Aussi des differents retours que j’ai eu de mon entourage, Mieux vaut le faire En ayant une bonne sante suRtout durant sa Jeunesse dès lors qu’on a La CAPACITE physique, financiere,et ReligieuSe’

Barakallahoufik pour ce stage et cette motivatiOn.

Samia

‘alaykoum salam,

je t’invite a lire le dernier récit que nous allons rédiger, ce sera justement sur l’après hajj, comment vivons-nous notre retour, ce qui a changé dans notre quotidien, nos futurs projets…

n’hésite pas à me contacter si tu as des questions ou des interrogations auxquelles je n’aurai pas répondu.

samia 🙂

Samia

Salam ‘Alaykoum Oum Walid Nour, Finalement, nous n’avons pas pu rédiger le dernier récit comme prévu mais je tenais comme même à revenir sur ton message pour te répondre. Tout d’abord, je te confirme qu’il vaut mieux le faire jeune en bonne santé pour pouvoir en profiter un maximum car les conditions sont parfois éprouvantes. J’ai 31 ans et j’ai trouvé cela difficile, alors je n’ose imaginer ce qu’a ressenti ma mère qui elle est âgée de 71 ans. Alors, un grand OUI, il ne faut pas hésiter à le faire si l’on en a la capacité physique et financière.… Lire la suite »

kELTOUM

salam ma soeur,
baraka allah o fiki pour ce récit et ces conseils que j’espère pouvoir appliquer prochainement si Allah me le permet
allah y takabal minkom
bon courage pour « le retour sur terre » lol c’est dure de revenir à la dounia e la routine après une telle expérience sacrée (ma cousine appelle ça la « dépression post-hajjique mdr)
allah y sehel waslm 😉

Oumassia

Salamou alaykoum, soubhanAllah, je suis tombée sour le charme de ce blog. Je cherchais des conseils pour ma omra de decembre et je me suis trouvée plongée dans un roman réel à tel point que j’ai l’impression d’y etre.. Ton temoignage est touchant et en meme temps laisse craintif le fait de se retrouver là bas et affronter ses demons et celui des autres lol. J’avais des questions dont je n’arrive pas à trouver les reponses, samia, peux tu m’aider ? Si je souhaite prier dans la mosquée du prophete (alih salat wa salam) de medine ou dois je aller?… Lire la suite »

Samia

‘Alaykoum Salam Oum Assia, Tout d’abord, je suis sincèrement navrée de ne te répondre que maintenant. J’espère que tu auras eu le temps de lire mon message avant ton départ pour la ‘Omra de Décembre. Pour répondre à tes questions, tu pourras prier dans la mosquée à Médine sans aucune difficulté, il y a des emplacements réservés aux femmes et tu verras, ce sera visible. Tu n’auras qu’à suivre les femmes. Tu pourras prier à l’intérieur de la mosquée ou à l’extérieur sur l’esplanade autant de fois que tu le souhaites. Il n’y a pas d’horaires d’accès pour les femmes.… Lire la suite »

HaNane

Salam alAykoum, C’est par hasard en navigant sur intErnet que je tombe sur le site de sami, je me dis, j’ai deja vu cette personnE. C’etait un GuiDe , qui a fait la route avec nous depuis la france, quand j’ai fait mon hajj cette annee, soubhannnallah et la je tombe sur une chronique d’une couple qui etait avec nous. Ca me fait chaud au coeur, et ca me permet de me rappeler cet enDRoit fabuleux. J’etais en pleur au moment de partir de mecca, et j’ai qu’une seulE envie aujourd’hui c’est d’y retourner incHallah. Je pense savoir qui vous… Lire la suite »

Day

Salam aleykoum samia Deja barakallah oufiKi pour ton temoignaGe qui donne envie et Motive accomplir le hajj Je prevois aussi inchAllah d’ici quelques mois partir au Hajj avc ma mere et mon maRi hamdoulilah la meilleur compagnie pour moi Jai beaucoup d’apprehension notameNt a cause des nombreux accIdents qu’il y a eu l’an dernier mm si dans tous les cas Quoiqu’il arrive c’est notee destin. Jai besoin de discuter avc quelqu’un pour avoir plus de precisIon concernant le derOulement du hajj j’aimerais vraiment en discuter de maniere plus apProfondie avc toi si tu le veux bien DonC est il possible… Lire la suite »

Ida

BarakaLlah o fikoUm a samia son epoux et sami merci pour ce temOignage qui a un gros impact sur mOi!!
Ayant pour projet d’effectuer mon hajj cette Annee inshallah j’avais Vraiment besoin d’une tel lecture por me rassurer!!
Hamdoulilah vous avez repondue a ttes mes question j’estime qu’allah m’a vraiment facilité sur ce coup la!!! Hamdoulilah moi qui etais si inquiete je le suis maintenn beaucoup moin et ce grave a votre chronique
Quallah vous recompenSe
Merci vraiment pOur tout

Douik

Asalam ou alaikoum samia youness et sami les mamans et tout le reste du groupe Je suis en larMes tellement vous mavez boulverser dans votre recit de votre magnifique haj Je suis en plein preparation pour faire a mon tour la surprise a toute ma famille partir al omra en decembre et comme je lai lu a plusieures reprises chaytan me met plein des doutes dans ma tete Est ce aue mon mari va etre heureux?est ce Que ma fille ado en ce moment sera prete? Est ce Que mes emploieurs (jen ai 4) vont maccorder dix jours est ce… Lire la suite »

Samia

Alaykoum salam, merci pour ton commentaire. Je te rassure, pars le coeur léger. Comme tu l’as si bien dit, quand allah souhaite quelque chose, il le facilite. Et pour le coup, on a ete plusieurs pelerins a avoir eu des facilités pour partir ma sha allah. Pour toutes les questions, les doutes qui te traversent l’esprit, dis toi en effet que ce sont des ruses de shaytan. Et surtout pour le voile, no stress, ça fait partie du cheminement. Et là bas c’est une normalité du coup tu baigneras dans cet atmosphère plusieurs kours. Quand tu rentreras, tu ne te… Lire la suite »

Michela

Salam ou alaikum samia nous sommes de retour de notre omra en famille et jai eu pleins pleins des emotions et souvenirs de mon enfances qui sont monter pendant ce voyage. Je disait a une soeur la omra devrez etre rembourser par la secu car elle apaise des souffrances et des blessures que meme moi etant psy je ne pourais pas proposer a unE personne. Le voile ah le voile……. les soeurs si vous vous posez la question comment faire monte sur le mont ouhoude avec sami notre super sami et la question du voile Vous allez la oublier cest… Lire la suite »