Hajj 2015 : Chronique d’un pèlerin #4

[Lui]

Alors il y a beaucoup de choses à raconter, je vais essayer de faire ce récit dans l’ordre des choses qui sont arrivées.

Si je dois commencer c’est par le départ de Roissy où il s’est passé énormément de choses à commencer par les émotions ressenties, il y avait pas mal d’appréhension de ce jour là, la peur de l’inconnu, la peur du voyage mais surtout la peur que malgré toutes les causes que nous ayons faites, Allah décide que l’heure de venir visiter sa maison n’est pas encore venue…

Une fois sur place il y a eu une chose que je peux difficilement rationaliser, celle du stress absolu qui jusqu’à l’aéroport habitait mon cœur et celle de sentiment de quiétude à la vue des premiers membres de ma Famille Hajj. Dans cette famille Hajj, il y a déjà pas mal de personnes que je connais car ayant vécu la 3omra de Décembre ensemble à la vue de leurs visages mon cœur a su se rappeler de la 3omra vécue ensemble et il s’est directement apaisé. Comme l’a décrit Sami, il y a eu dès notre enregistrement une magnifique ambiance qui s’est matérialisée par des échanges à tout point de vue lors du repas improvisé. On s’est de suite mis dans cette ambiance si particulière d’échange sincère et de partage afin que notre famille Hajj et leurs familles fassent partie de ce voyage.

Voilà déjà l’heure des au revoir, l’heure des derniers câlins, des dernières accolades, les cœurs sont lourds, il est difficile de retenir ses larmes car on ne sait pas ce qu’Allah nous réserve et si nous reviendrons de ce voyage alors on est un peu plus conscient de l’importance de ces derniers moments. Pour la partie voyage en elle-même Sami a bien décrit l’ensemble du processus qui nous a amené jusqu’ici, je vais donc vous raconter le plus important à mes yeux, la 3omra avec nos mamans (Le groupe fauteuil).

Une expérience FA-BU-LEUSE

Alors sur la partie 3omra on est au point, on en a fait plusieurs en décembre et de par l’expérience, on a à peu près tout vu dans ce qui pouvait être difficulté. Quand Sami nous a demandé de faire deux groupes, je savais que dans son esprit il nous confiait les mamans car nous avions déjà l’expérience des 3omras de décembre. Aussi quand il nous a demandé cela je savais qu’avec Abdellah et Mourad on avait la même crainte, serons-nous à la hauteur des exigences qu’impose un groupe de fauteuils, est-ce qu’avec nos mamans il ne se passera aucun problème… ?

On a accepté sans même une hésitation, et nous nous sommes mis en route pour débuter la 3omra. Les ablutions sont faites on se dirige vers la Kaaba pour la première fois pour les mamans du groupe, et comme prévu, l’émotion est au rendez vous, certaines larmes coulent sur les joues de nos mamans et je le comprends parfaitement.

Le tawaf s’effectue sans aucun souci, on transmet les invocations à dire, on guide les mamans physiquement, on leur explique chaque étape et la conséquence directe c’est une implication totale des mamans dans les actes d’adoration. Il n’y a plus d’écart spirituel dû à la non connaissance des rites. Et pour nous cela était indispensable. Une fois fini les 2 rak3at devant maqam Ibrahim et ZamZam. On fait une pause entre tawaf et Sa3y ce qui nous permet de faire le débrief avec elles et là on ressent la joie et le bonheur d’avoir déjà pu accomplir cette partie. Il y a une vraie et sincère proximité entre nous.

Le rapport mère enfant prend ici tout son sens, le fait de ne pas avoir nos « vrais » mamans décuple cela, on les considère donc et à juste titre comme nos propres mamans, on fait attention à elles comme si elles étaient la chose la plus importante qui puisse exister. On attaque Sa3y avec le cœur rempli de joie et de bonheur en sachant que la partie la plus éprouvante allait débuter mais al hamdulilah nos mamans sont fabuleuses de courage et d’envie, cela tranche avec nous par moment qui avons du mal à subir certaines difficultés physiques. Alors on ne va pas se mentir ce fut dur notamment les montées de Safa et Marwa pour les fauteuils et les mamans ont vraiment été au bout d’elles mêmes. Mais que dire une fois le Sa3y terminé, on est littéralement tombé dans les bras les uns des autres, on a ressenti toute la fierté qu’elles ont eu à accomplir cette 3omra et pour nous ce fut la 3omra la plus extraordinaire qu’il nous ait été donné de vivre, la difficulté physique, le fait de pouvoir apprendre et transmettre un savoir et la fierté de les voir à tour de rôle veiller les unes sur les autres décuplent notre acte d’adoration, elle ont su faire exploser nos cœurs de fierté et d’admiration <3.

Alors pour les familles et proches de nos mamans, vous pouvez être fières d’elles car elles nous ont donnés une leçon à tous, celle de se dire qu’un cœur sincère et volontaire peut vaincre toutes les difficultés physiques et qu’à force de volonté tout est réalisable. On remercie Allah de nous permettre de vivre ces choses, en compagnie de ces personnes en ce lieu saint, on remercie Allah de la relation qu’Il nous a permis de créer avec elles, elles nous ont adopté autant que nous les avons adoptées.

Al hamdulilah, elles sont partantes pour notre prochaine 3omra qui aura lieu ce soir, qu’Allah nous facilite et nous permette de l’accomplir sans difficulté.

A très bientôt pour le prochain récit in sha Allah….

Al hamdulilah, Al hamdlilah, Al hamdulilah…

[Elle]

Pour ma part, j’étais envahie de stress à l’arrivée à l’aéroport, la rencontre avec notre nouvelle famille, mes inquiétudes et mes doutes qui me traversaient l’esprit (Serai-je à la hauteur ? Est-ce que je le mérite ?  Serait-ce une renaissance pour moi ? Comment devrai-je me comporter après le Hajj ?…..) Tant de questions qui n’étaient au final qu’une ruse de shaytan. Mais cela, je l’ai compris qu’une fois sur place grâce à un rappel de Sami juste avant que nous partions à Masjid al Haram. Mais je reviendrai sur cet épisode un peu plus tard dans ce récit 🙂

Me voilà installée dans l’avion, l’ambiance commence à se ressentir et mon stress se dissipe petit à petit, disons plutôt le stress des préparatifs. Là, je peux enfin me laisser porter et me préparer psychologiquement à mon arrivée. Je me rends compte qu’après avoir discuté avec quelques sœurs du groupe, qu’elles avaient toutes ressenties ce stress quelques jours avant le départ. Cela m’a rassuré car je me rends compte que c’est normal. On s’apprête à se rendre dans la maison d’Allah pour accomplir notre pèlerinage. C’est un moment unique et très important dans la vie de chacun.

Arrivés à Mecca le lendemain au moment du Dhor, on tenait encore debout, impatient de commencer. Cela dit, il fallait encore patienter un peu car il faisait trop chaud pour se rendre à Masjid al Haram. Sami en profite donc pour nous faire un rappel sur les inquiétudes que l’on a pu ressentir. Chacun a pu se retrouver dans son rappel, que ce soit les mamans qui laissent leurs enfants, les jeunes mariés, les doutes sur les capacités de chacun… Bref, assez de raisons pour nous faire douter et stresser. Cela dit, il nous a bien rappelé qu’il s’agissait de ruses de shaytan et qu’il n’en resterait pas là, qu’il fallait donc se préparer à vivre quelques difficultés mais qu’en soit, elles n’étaient que futilité face à l’immensité de ce qu’on s’apprête à accomplir. Il ne fallait donc pas tomber dans le piège de shaytan et ne pas perdre de vue nos objectifs.

Nous voilà partis pour Masjid al Haram, l’impatience grandissante d’y arriver et de voir la Kaaba mais il fallait encore patienter, la mosquée était remplie, nous avons donc prié dehors le Maghreb et le ‘Icha tout prêt de la maison où est né le prophète Mohammad (SAW), un petit vent et nous voilà transportés. C’était tellement apaisant. Mes premières prières à Masjid al Haram, quelle émotion ! Nous avons attendu un peu que la mosquée se vide avant de commencer notre Omra. Nous nous approchions de la Kaaba et là, le choc, elle était juste devant moi. J’ai ressenti une émotion si forte, j’avais la gorge nouée, j’y étais, juste devant moi je la voyais. Croyez-moi les mots ne sont pas assez forts pour décrire l’émotion qui nous habite à ce moment précis. La Omra commence donc par le Tawaf, les 7 tours autour de la Kaaba. Sami nous fait répéter les invocations et là, je me rends compte qu’il y a des milliers de musulmans autour de moi, pourtant, je me sens seule, seule avec Dieu. Je fais abstraction de tout ce qui m’entoure et je vis le moment avec tant d’humilité. Une fois terminé, on fait 2 rak’at devant Maqam Ibrahim puis l’on boit ZamZam. Je ressentais un tel apaisement à ce moment précis, c’était juste magique. On enchaine avec Sa’y et puis les embrassades avec les sœurs. On ne se connaît que depuis peu pourtant lorsqu’on s’est serré tant les bras, c’est comme si nous étions les personnes les plus proches. Vivre cela ensemble, rapproche les cœurs car ce qui se passe est tellement fort.

Si je devais vous donner un conseil, alors je vous dirai sans hésitation, ne perdez pas de temps à faire votre Omra ou Hajj dès que vous en avez les moyens. Cela vous change complètement. J’étais pleine de doute et d’inquiétude et là aujourd’hui, j’y vois tellement plus claire. Toutes mes interrogations du départ se sont dissipées. Je suis maintenant pleine de certitude sur la vie que je souhaite mener, j’avais juste besoin d’un électro-choc pour apaiser mon cœur.

A tous et à toutes, merci de nous suivre. Nous espérons que ces récits trouveront une résonance en chacun de vous et qu’ils vous aideront à vous préparer à votre futur Omra/Hajj ou encore à sauter le pas. Nous ne vous oublions pas dans nos dou’as.

A bientôt in sha Allah 🙂



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.

12
Poster un Commentaire

8 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
celine

Assalamou alaykoum,

Le moment des embrassades a la fin de la omra ça me rappelle tellement de souvenirs…
Malgré la fatigue le sourire est la sur tous les visages, un moment intense en emotions.
qu’Allah accepte votre omra.
A bientot a la prochaine cronique ☺

Oum-ayoub

Salam aleykoum
Qu’allah aGree votre pelerinage!
C’est avec un immense plaisir que je lis chacune de vos journees durant ce Magnifique vOyage.
En vous lisant je sUis nosyalgique et je repEnse a mon pRopre hajj il y a deja 3 ans alhamdoulillah!
Continuez de nous faire vivre Ce voyage a travers vos recitS!barakallahoufikoum

Samia

Salam Alaykoum, barakallahoufik 🙂 on essaie au mieux de vous faire partager notre VOYAGe avec une SINCÉRITÉ PROFONDE…

chetioui sauria

que c’est beau toutes ces chroniques,le coeur palpite et les yeux brillent!!!avec le temps qui passe et la santé de nos parents je me souciais du jour du hadj quant au fait de qui pourra les accompagner,prendre soin d’eux comme ils prennent soin de leurs enfants.tout mon respect pour le groupe »fauteuil »et la prise en charge des adorables mamans merci à vous mourad abdellah et mon cher YOUNESS.(TU SAIS À QUEL POINT JE T’AIME D’UN AMOUR EXPONENTIELLEMENT INFINI)vous avez allegé mon coeur .A MA PETITE SOEUR QUE J’AIME très fort,PRENEZ SOIN DES UNS DES AUTRES D’UN AMOUR apaisant…a nos chers mamans… Lire la suite »

Samia

Merci Sauria, on ne t’oublie pas De là où nous sommes. Je t’aime très FORT oukhti

kELTOUM

salam aleikom 🙂 baraka allah o fikom de partager cette chronique ça donne le sourire et ma soeur merci pour ta juste description de la omra et du tawaf « entourée mais seule avec ALLah » c’est exactement ça tu m’as rappelé ce lien que j’ai eu avec Allah et qu’on ressent moindrement hélas quand on revient « sur terre » et Abdellah t’assures dès que Sami a parlé de la division en 2 du groupe car il y avait des personnes en fauteuil j’ai su que tu allais faire parti du groupe fauteuil lol masha ALLAH 3LIK MON FRèRE JE SUIS FIèRE DE… Lire la suite »

Samia

Barakallahoufik Oukhti, ton frère a un comportement exemplaire, très ATTEntif et toujours prêt à aider ma sha Allah. Tes parents peuvent être fiers de lui 🙂

bint ahmad

Assalam 3alaykoum, Je me joins aux autres pour vous dire un grand bravo et respect pour le groupe « fauteuils » (y) c’est trop beau et trop touchant ! 🙂 Quand je lis le récit de Sami (http://www.partir-en-omra.com/hajj-2015-depart-de-paris-omra/) et quand je lis le vôtre, je me dis : soubhanallah à quel point les deux sont en parfaite harmonie, c’est l’un et l’autre aussi fort en intensité et en émotions. Al hamdoulillah, ça prouve que vous vivez substantiellement la même chose, qu’il se produit un échange mutuel entre les âmes, en osmose avec vous-même, avec l’autre, avec les lieux saints… Un grand merci,… Lire la suite »

naïma

Assalamou 3Alaykoum ,

Enorme rESPECT ET ADMIRATION pour toutes les mamans 🙂 macha Allah , Merci à vous de nous partager votre expérience avec tant de détails qui ne sont pas insignifiant pour nous , bien au contraire chacune de vos paroles , de vos mots qui sont placés sur vos émotions est tout simplement un trésor pour nous . Vous ne pouvez vous imaginer , comme cela peut nous faire du bien et nous faire voyager avec vous wa al Hamdoulilah .

Ya Rabbi ma3akoum , Au Plaisir de vous lire très prochainement .

Ines

Coucou amte je te fais un gros bisou ❤️❤️et un gris bisoux de la pare de maman papa et inaya ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

Ines

Ines: encore plein de bisoux ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

Samia

Salam alaykoum Omri, merci pour ton message qui me touche beaucoup. Je t’aime très fort et un gros bisous à toute la FAMILLE de la part de mouéma, Youness et ta amté préférée 🙂