Dernier jour à la Mecque et retour en France

Cette dernière matinée était une course contre la montre (tout le journée même), et HEUREUSEMENT qu’Allah nous a guidés vers l’annulation de la sortie Thawr, pour 2 raisons supplémentaires :

  1. Lorsque je vois comment nous n’avons pas arrêté de courir tout en ayant eu la matinée libre, ça aurait ressemblé à quoi si nous étions parti à Thawr ?
  2. A partir de 10h du matin, la Mecque a connu une série d’averses, plus ou moins fortes, je vous laisse imaginer à quoi allait ressembler la montée et la descente à Thawr ?

Cela aurait été très dangereux. Du coup, doublement Al hamdoulillah d’avoir annulé cette sortie.

Disons que cette journée fut une journée en mode quartier libre. Entre les quelques derniers achats, le bouclage des affaires, le squattage du haram ET le tawaf d’adieu, nous ne pouvions absolument pas avoir le même rythme les uns et les autres.

Le rendez-vous était donné à l’hôtel vers les coups de 19h pour descendre nos affaires à la réception de l’hôtel, prendre notre dîner et partir à l’aéroport dès 20h.

Lorsque vous dites aux gens : soyez prêts on part à l’aéroport à 20h (sachant que notre vol est à 03h30) ils ne comprennent pas pourquoi on part si tôt O_O

Vous voulez que je vous dise un truc ? Puis non, vous le verrez plus bas dans l’article lol

Une chose néanmoins a fait l’unanimité chez tout le monde : le tawaf d’adieu a été une sacré galère. Pendant la matinée le tawaf était bloqué, y compris dans les étages, pour laisser place à la délégation turque qui accomplissait la Omra et à sa tête Erdogan. Cela a eu des conséquences sur l’affluence au haram pendant plusieurs heures. A titre d’exemple, à 1h avant al maghreb, bien que j’étais à l’intérieur du Haram avec mes enfants, nous ne pouvions absolument pas accéder au Tawaf, pas même au 2ème étage. On nous a demandé de revenir après la prière.

Quoi qu’il en ait été, le bus était là à 19h30, tout le monde s’activait entre les étages, le resto pour manger et la réception pour la descente des bagages.

En parlant de dîner, je ne sais pas ce qu’il leur est arrivé ce soir là mais ils nous ont proposé une excellente harira marocaine (ceux qui me connaissent savent que je suis un maniaque et très exigent en matière culinaire lol), si c’est un marocain qui l’a faite je lui attribue 7/10, si c’est un non marocain, je lui attribue 9/10 🙂

Jpeg

Rien qu’à la couleur vous voyez qu’elle tient la route 🙂

Al hamdoulillah tout est ok, avec un léger retard, nous quittâmes l’hôtel vers 20h45. Nous sommes arrivés à l’aéroport dans les coups de 22h30 il me semble. Mission immédiate ? Acheter les bidons d’eau de Zamzam à 9 ryals les 5L.

Cette Omra avait commencé pour moi en mode galère (souvenez-vous) et bien disons qu’elle s’est terminée dans le même style 🙂

20/25 minutes après notre arrivée à l’aéroport, alors que je faisais la queue pour acheter Zamzam : Sami ! j’ai oublié mon sac à mains dans le bus (pendant la 1ère seconde je me suis dit bah quoi, ça arrive à tout le monde d’oublier un truc dans un bus). A la 2ème seconde elle me dit : Y a nos passeports à tous les 5 dedans !

Le sang a tourné plusieurs fois dans mon corps, heu là maintenant tout de suite ça s’est bousculé dans ma tête  : scénario 1, scénario 2, ….

Bon j’ai bu zamzam, la soeur aussi je crois, ce n’est pas comme si on n’en avait pas bu, mais voilà quoi, zamzam ne te garantit pas que tu ne vas pas galérer ^_^

J’appelle, un frère, qui a appelé un responsable saoudien, qui a appelé une autre personne pour obtenir le numéro du chauffeur.

Moi : Assalamou 3alaykoum, je suis Sami le responsable du groupe que tu viens de déposer à l’aéroport, nous avons oublié un sac à mains avec des passeports dedans, tu peux revenir s’il te plait ?

Le chauffeur : Je suis bien sorti de l’aéroport, je ne peux pas revenir, si tu veux je t’attends à la sortie.

Moi : Ok, bouge pas j’arrive (dans ma tête, ça va quoi, résolu en 5 minutes cette histoire).

Je marche un petit 1km, j’arrive aux barrières  et je ne vois pas de bus, je demande à la personne qui travaille aux barrières :

Moi : y a pas un bus qui attendait là ? le chauffeur devait me donner un truc

Le gardien : il t’a dit quoi le chauffeur ?

Moi : qu’il m’attendait à la sortie

Le gardien : [avec un méga sourire, le gros mdr quoi] s’il t’a dit « la sortie » c’est pas la sortie là, mais la vraie sortie, à l’extérieur même de la zone aéroportuaire (une dizaine de km)

Moi : O_O, et j’y vais comment du coup ?

Le gardien : attends qu’un bus sorte et monte avec, il te déposera à l’extérieur.

C’est ce que je fis al hamdoulllah, sur le chemin je rappelle le chauffeur pour lui demander où est ce qu’il est exactement, devinez ce qu’il me dit !!!

Le chauffeur : je ne suis plus dans le secteur, je viens de donner le sac à un homme qui me l’a demandé.

Moi : hein ? (mon sang a refait plusieurs tours), tu devais pas m’attendre ?

Le chauffeur me passe un saoudien : c’est bon j’ai ton sac, descend et mets toi en évidence sur la route qui va vers l’aéroport j’arrive.

En effet, en moins de 2 minutes une voiture  avec 2 saoudiens s’arrête, me prend et on me tend le sac de la soeur, mais bon, si c’était aussi simple que ça, je n’allais vous en parler ici, n’est-ce pas ? 🙂

D’entrée de jeu, les 2 me disent : désolés, on ne peut pas te déposer au terminal, nous ne sommes pas habilités à rentrer dans la zone aéroportuaire, comme ce que tu as fait pour sortir (les 10 km), on va te lâcher devant la barrière, et tu monteras dans un bus qui rentre. Ok, pas de souci 🙂

Ils me lâchent puis repartent. Au poste de contrôle (militaire), il m’est arrivé d’abord une drôle d’expérience.

La version brève est qu’on ne m’a pas laissé rentrer. La version un peu plus longue est que je n’avais pas mon passeport sur moi (je l’ai laissé à ma belle mère), et bien sûr aucun billet d’avion, pas mon badge, rien du tout, j’ai un sac, avec 5 passeports dedans qui ne sont pas les miens. On m’a mis de côté en m’accusant de « trafique de documents » O_O, qu’est ce que tu fais avec 5 passeports sur toi (sans le tien) en tentant de rentrer dans la zone aéroportuaire à pieds (dans ma tête, vachement j’allais venir normal au poste de sécurité si j’étais un trafiquant). Bref, il n’a pas voulu me laisser en caser une, j’ai appelé les 2 saoudiens en leur disant on ne me laisse pas rentrer. Ils firent demi-tour et ont expliqué mon cas au militaire, il me dit ok, rentre, va là-bas et attends le prochain bus qui rentre et monte avec.

En effet, le prochain bus rentrant à l’aéroport s’arrête et me prend, ouf ça va al hamdoulillah. Mais non, ce n’est pas fini lol

Au bout de 2 km à peine, il s’arrête et me dit : je ne vais pas au terminal, je dois aller à droite (le terminal était tout droit), lol, et là je fais quoi ? bah tu descends et tu arrêtes un autre bus.

Sauf que concrètement, personne ne s’arrêtera comme ça dans le noir à un piéton qui marche dans une zone interdite aux piétons lol, bah je n’avais donc pas d’autres choix que de marcher. Lorsqu’il devait me rester un petit 2/3 km, un gros 4×4 de service s’arrête et me demande ce que je fais là, l’homme me dit de monter, lorsque je lui ai expliqué ce qui s’était passé il s’est excusé à moi au nom des saoudiens du comportement de certains de leurs compatriotes lol, al hamdoulillah il m’a déposé exactement là où mes camarades m’attendaient. On peut ENFIN commencer l’enregistrement 🙂

Ce dernier s’est déroulé très très vite, l’enregistrement à l’aéroport de Jeddah le plus rapide jamais vécu, je crois qu’en 15 min (voire moins) j’étais déjà enregistré, mais le plus dur état à venir.

Nous devions embarquer à la porte 9, en l’espace d’une heure, 5 vols étaient prévus à cette même porte. Et pour passer les portiques, et bien ça ressemblait à ça :

Jpeg

La queue pour passer les portiques de sécurité O_O

Le bus était venu à l’hôtel à 19h30, nous avons quitté la Mecque à 20h45, arrivés à l’aéroport à 22h30, savez-vous à quelle heure nous sommes montés dans l’avion ? 03h40 pour les premiers, 04h10 pour les derniers.

Alors, on fait bien de partir tôt de la Mecque ou pas ? 🙂

Inutile de vous dire dans quel état de fatigue nous étions, une grand majorité a dormi pendant le premier vol : JED==>CAI, Fatéma par ex, a dormi avant même le décollage, à l’escale elle dormait encore, j’ai du la réveiller pour embarquer au 2ème vol CAI==>CDG, vous savez qu’elle me dit encore aujourd’hui ?  Pourquoi à l’aller on a pris 2 fois l’avion et au retour qu’un seul ? lol Normal, pour le 1er vol elle n’était plus de ce bas monde 🙂

Jpeg

Alqacim et Fatéma dans la passerelle pour le vol CAI==>CDG

Même si je comptais dormir le maximum possible durant ce vol (étant donné que j’avais encore 4h de route depuis Paris vers chez moi à Uckange), avec les enfants, tu ne peux rien prévoir avec certitude 🙂

Arrivés al hamdoulillah à Paris à l’heure prévue (13h25), après la réception des bagages, nous nous sommes réunis un dernier coup pour clôturer notre magnifique voyage, ce fut très chargé émotionnellement, j’avoue, mes yeux m’ont trahi, et rien compris au truc, d’habitude les madeleines dans l’histoire et bien ce sont les soeurs, cette fois, les frères aussi étaient en mode yeux humides, voire un peu plus que simplement humides 🙂

Jpeg

A Roissy avant de se quitter (temporairement inchaAllah)

Merci à tous, à toutes, frères, soeurs, mamans, enfants pour ce voyage exceptionnel, merci à vous d’avoir suivi ces récits, et vous donne RDV pour la Omra d’Avril 2016 inchaAllah (pour laquelle il reste un peu moins de 10 places).

Votre frère Sami

omra-avril-2016



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005. J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.

5
Poster un Commentaire

5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Ahmed

Salam a3leykoum a toUs, J’ai rate l’humidite des yeux car j’etais en train de faire la reclamation des mes valises qui ne sont arriveEs que marDi…C’etait sympa en fait, ca m’a permit de ne pas faire une tournee de linge en rentrant 🙂 Ceci dit je n’allais surement pas laisser des larmes au comptoir des reclamations 🙂 He Sami! Ok pour la harira mais tu as oublie les nouilles chinoises aU miqat 🙂 Je pense que c’etait juste d’avoir Annule la derniere sortie d’autant plus que nous avons pour certAins effectue une autre omra dans la nuit. Ha oui et… Lire la suite »

Ahmed

Sami desole c’est ahmed le marocain 🙂

Najib

Salam aleikoum, Chers frères, cheres soeurs, Al hamdoulilah, j’ai eu l’immense honneur de participer a cette omra de décembre 2015. Voilà une semaine que nous sommes rentres, je me sens encore orphelin de mecca, de madina et de mes frères et soeurs avec qui j’ai partagé cette etape importante de ma vie. Mais bon, ça finira bien par me passer un jour en ecrivant ce temoignage, je ne peux m’empecher d’avoir les yeux humides et le coeur serré. J’espère que tout le monde est bien rentré, frères et soeurs de strasbourg, de besançon, de uckange, de lyon, de marseille, du… Lire la suite »

hafez

Salam alaykoum

les jours qui ont suivi notre retour a ete difficile aussi bien moralement (tristesse et reprise du boulot) que physiquement (fatigue liée a l’attente interminable dans l’aéroport de jeddah et coup de froid) mais hamdoulillah des souvenirs inoubliables et surtout l’espoir que dieu agrée nos actions.
Que Dieu vous protège tous ainsi que vos familles et j’encourage celles et ceux qui sont hésitants à franchir le pas particulièrement avec sami (bisous a fatemah et alqacim au passage ;-))

mohamed et fouzia

salam aleykoum sami

mdrrr fatema qui a cru n’avoir fait qu’un seul vol!!!

on a hate de repartir avec toi inchallah!tes recits nous rendent toujours nostalgiques!!
🙁