[Hajj 2019] Les Chroniques de Mohamed #2 : LE DÉPART et les premiers jours à Makkah

Nous sommes le 03 août 2019. Il est midi, aéroport CDG à Paris, terminal 2 : c’est le jour J ! ça y est on y est !

L’ambiance à l’aéroport pour le départ

Une étape de plus validée. Je continuais donc à invoquer Allah Ta 3ala pour qu’Il nous facilite les étapes à venir tout comme Il nous avait facilité les étapes jusque-là.

Comme je vous l’ai dit dans le 1er épisode, on faisait partie des derniers inscrits et, comme nous l’avait annoncé Sami, on partira sur un 2ème vol avec EGYPTAIR (mais exactement aux mêmes dates que le groupe initial, à savoir du 03 au 23 août 2019), avec Khalil et 28 autres personnes, un peu plus tard dans la journée.

Par contre, on a tenu à être présents dès midi à l’aéroport pour rencontrer les autres membres de notre groupe Hajj 2019 et quelles émotions !!! SoubhanAllah, le terminal regorgeait de groupes de pèlerins.

Ça s’agitait dans tous les sens : les embrassades avec les familles, les enregistrements, les derniers pépins administratifs à régler pour certains. Il s’est passé énormément de choses en si peu de temps à commencer par les émotions ressenties.

Je voyais les familles venues nombreuses à l’aéroport pour célébrer (c’est vraiment le mot) le départ au Hajj d’un (ou plusieurs) des leurs.

Nos familles respectives, Sabrina et moi, n’avaient pas pu faire le déplacement, mais je me souviens qu’à la vue de cette scène-là, j’avais eu une forte pensée pour eux. Et même s’ils n’étaient pas présents physiquement, j’ai ressenti leur énergie, leur joie, leur fierté pour moi. Mes dou3as pour eux ont donc commencé dès l’aéroport.

En effet, comme je l’avais lu dans un bouquin pendant ma préparation, chaque pèlerin est également le représentant de sa famille, le quémandeur des faveurs divines pour les siens. Je tâchais donc d’assurer ce rôle et d’être à la hauteur.

Je me souviens avoir fait un gros travail sur moi en terme de respiration abdominale à l’aéroport. Plus question pour moi d’être stressé ni de stresser les autres lol. Je m’apaisais et me laissais transporter vers les Secrets, les Délices du pèlerinage que Dieu Le Très haut voudra bien me faire goûter.

Notre vol partira à l’heure prévue : 22h45 !

Une étape de plus validée. Je continuais donc à invoquer Allah Ta 3ala pour qu’Il nous facilite les étapes à venir tout comme Il nous avait tout facilité jusque-là.

Itinéraire prévu : CDG (Paris) – CAI (Le Caire) puis CAI – JED (Jeddah) avec une escale en Egypte de 7h.

Notre escale n’a finalement duré que 4h. Le temps de dormir un peu, faire le Ghusl à l’aéroport et on était déjà dans l’avion prêts à décoller pour Jeddah.

Le point mémorable de ce 2e vol qui résonne encore dans ma tête à l’heure où je vous parle, c’est qu’on est rentré en état de sacralité (Ihram) dans l’avion pendant le vol. Pfouaa ! C’était fort SoubhanAllah !

« LABAYKA ALLAHUMMA LABAYK, LABAYKA LA CHARIKA LAKA LABAYK, INA AL-HAMDA, WA NI’MATA, LAKA WAL-MOULK, LA CHARIKA LAK »

Tous les passagers d’un avion qui répètent ça de plus en plus fort, le plus normalement du monde. Ça fait quelque chose croyez-moi.

L’arrivée à Makkah

On est arrivés à notre hôtel le lendemain de notre départ de Roissy à 16h30. Juste le temps de prendre une douche, de manger un morceau et c’est parti pour notre Omra d’arrivée.

On a casé notre Omra entre 23h et 3h du matin. Al Hamdoulilah.

Une étape de plus validée. Je continuais donc à invoquer Allah Ta 3ala pour qu’Il nous facilite les étapes à venir tout comme Il nous avait facilité les précédentes.

Le programme de nos journées avant le départ pour Mina : jeûne, squattage du Haram, écoute du Coran en mp3, dhikr, dou3as, dou3as, dou3as.

Je voulais suivre à la lettre le programme que nous avait proposé Sami pendant notre préparation et, vous me croirez ou non, mon épouse Sabrina aussi. J’étais scié, quand je voulais relâcher les efforts, c’est elle qui me disait « non ! non ! on fait ce que Sami a dit ». Dès que je voulais rester un peu me poser à l’hôtel, c’est elle qui me soulait pour aller au HARAM. J’ai rien compris ! lol

« Elle fera le Hajj qu’elle a envie de faire » me disait Sami.

Je me rappelle que j’avais beaucoup d’appréhension pour jeûner les premiers jours de Dhoul Hijja à Makkah. Pourquoi ? Bah il fait 50°C il faut le rappeler, pas de souhour à l’hôtel (le petit déj était prévu à 6h du matin donc trop tard), la soif, la fatigue, etc, etc.

J’avais même pensé à ne pas jeûner une fois sur place vu la chaleur et la fatigue. C’est mon épouse, pour laquelle j’avais dit à Sami que je la trouvais pas assez investie dans la préparation, qui me motivait et me disait « Mohamed, tu disais que Sami avait dit dans ses réunions que 90% des pèlerins ne jeûnaient pas ces jours-là et qu’il fallait en profiter pour se distinguer auprès d’Allah ».

CHO…QUÉ ! Les rôles s’étaient inversés lol.

« Elle fera le Hajj qu’elle a envie de faire » me disait Sami. Je rajouterai avec le recul « Rien ne sert de courir, mieux vaut partir à point ».

Les femmes partenaires incontestables des hommes : cet épisode de Sira a encore pris tout son sens une fois de plus.

Ce qui est fabuleux à Makkah, au Haram, c’est que tu peux prier Sobh entre un chinois et un turc puis Dohr entre un Sénégalais et un Bangladais, l’Asr entre un Russe et un Coréen, etc.

SoubhanAllah, Allah a réuni des gens de toutes les contrées qui viennent jusqu’à Makkas au Hajj accomplir un des piliers de l’Islam et LUI témoigner leur servitude.

Vous vous souvenez de la conclusion de mon 1er épisode :

Il est rapporté que lorsque Dieu, qu’Il soir glorifié et exalté, ordonna au prophète Ibrahim (alayhi salam) d’appeler les gens au pèlerinage, celui-ci lui demanda comment sa voix pouvait parvenir aux gens du monde entier ainsi qu’aux générations futures. Dieu lui répondit : « Il t’incombe de lancer l’appel et il M’appartient de le faire parvenir à qui je veux. »

En 2019, c’était plus de 2 000 000 de pèlerins !

Qu’ALLAH rétablisse la situation au plus vite et qu’IL permette à nouveau à des pèlerins du monde entier de se retrouver dans Sa Demeure Sacrée !

La veille du départ à Mina, le début du Hajj

Le jeudi 08 août au soir, Sami nous a tous réunis pour nous donner les consignes avant le départ, surtout la logistique (aller prier Sobh au Haram pour ceux qui le veulent, logistique piétons et « bussiens », les affaires indispensables, etc).

Il nous a dit aussi que ce pour quoi on est là est arrivé, que ce pour quoi on s’est privé des choses de dounia est arrivé. Il nous a dit qu’avec 5 000€ on aurait pu tous avoir d’autres projets, qu’on aurait pu tous faire autre chose avec cette somme : acheter une voiture, partir en voyage à Kuala Lumpur, etc. Mais non! On a décidé de les mettre pour Allah dans CE voyage et que là ça y est on y était ! Qu’il fallait pas se louper !

Il nous a dit de ne pas croire qu’Ibliss va nous lâcher, que vu qu’on y est bah ça y est il a lâché l’affaire avec nous. Du genre bon bah eux c’est mort je ne peux plus rien faire avec eux je vais commencer à m’attaquer à ceux de 2020 lol.

Non! Non et Non ! Vu qu’il connait très bien la valeur du Hajj, il va tout faire les 6 jours de rite pour flinguer notre Hajj. Il n’y a pas un jour dans l’année où il est plus dégoûté que le jour de Arafa.

Sami a terminé avec un moment fort en nous disant: « Vous savez quoi ? Ibliss a déjà commencé son travail sur nous ! ». Tout le monde se regardait du genre « Ah bon ? Mais naaannn!!! ».

Et il a continué en reprenant une célèbre parole du prophète (3alayhi salam) dans laquelle il dit: « Qu’est ce qu’elles ont certaines personnes à….? ».

Et Sami de se charger alors de compléter cette phrase avec ce qu’il avait constaté chez certains dans notre groupe les jours précédents.

Du coup ça donnait :

« Qu’est ce qu’elles ont certaines personnes à…:

– … s’embrouiller pour des détails de la vie. »

« Qu’est ce qu’elles ont certaines personnes à…:

– … ne pas vouloir se taire quand elles devaient se taire? »

« Qu’est ce qu’elles ont certaines personnes à…:

– … vouloir avoir toujours raison »

« Qu’est ce qu’elles ont certaines personnes à…:

– … ne pas rentabiliser leur temps »

« Qu’est ce qu’elles ont certaines personnes à…:

– … avoir oublié ce qu’on avait dit dans la phase de préparation en France »

Par Allah je suis sûr qu’on se sentait tous au moins concernés par un des cas ! Je me disais, ah ouais Ibliss est balaise il m’a eu sur ça. J’ai aucun doute sur le fait que chaque personne dans notre groupe se reconnaissait aussi dans ce qu’il venait de dire.

Sami a fini la réunion par une dou3a dans laquelle il demanda à Allah ta’Ala de nous bénir cette soirée, de nous bénir cette nuit, de nous bénir la journée de Mina, de nous compter parmi les gens présents à Arafat le jour d’Arafa et enfin (celle qui a eu le plus gros écho dans mon coeur) de nous compter parmi les gens à qui Il exaucera les dou3as ce jour là.

« C’était il y a 2 ans […] j’ai l’impression que c’était il y a 20 ans. » [cf. Sami]



Auteur : Sami
J'accompagne des groupes Hajj & Omra depuis 2005.J'ai ensuite créé ce blog en 2014 pour partager ma passion de la Mecque et Médine et partager mon expérience pour vous aider à mieux préparer vos Hajj/Omra.
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Lamia
1 mois il y a

BarakAllahu fik Akh Mohamed de rappeler ces moments…
Et est-ce-que tu te souviens de ce que t’as ressenti à la Omra d’arrivée, à la vue de Masjid el haram, de la Kaaba ?

Bon ben là physiquement je suis chez moi, à la maison, mais mon esprit est au hajj cet été. Je me refais tout le film.

Qu’Allah facilite à tous ceux qui n’ont pas encore foulé la Terre Sainte de pouvoir y aller, d’être des Invités de ErRahman

Anne lise
1 mois il y a

Et bien je finis ta chronique en larmes …. Mille fois merci Si Mohamed pour avoir ecrit dans tes notes ces moments precieux de notre Hajj et mille mercis pour nous les offrir si bellement .

Qu’Allah tàala benisse ta femme et recompense ma soeur Sabrina des meilleurs bienfaits pour la leçon qu’elle me donne à travers tes quelques lignes ici Amîn .
Subhanallah j’ai pris ma claque lol

Linda
1 mois il y a

Bismillah, vu que mon commentaire est attendu, je ne peux pas me louper lol… Que dire… Une belle surprise ces chroniques 2 ans après, on avait la primeur de celle d’Anne-Lise en presque temps réel mais finalement aujourd’hui dans le contexte actuel j’ai l’impression d’avoir remonté le temps et m’être transportée à nouveau dans mon Hajj 2018 et aussi 2019 car rappelez vous 2019 était pour moi une année de dépression totale tant le hajj me manquait. Et puis après avoir vu mes sœurs de coeur se préparer , Badia, Hada, Nafissa pour ne citer qu’elles (toute l’équipe de Lyon… Lire la suite »

Nathalie
1 mois il y a

Salem Alaykoum mes frères et sœurs
Hamdullillah, tu nous emmènes pas à pas sur le chemin de notre hajj et cela fait un bien immense de mettre des mots sur nos souvenirs, on repart tous ensemble 2ans après quel bonheur
BarakaAllahoufik

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x